La bourse ferme dans 4 h 9 min

Retraités, pourquoi vos pensions ne risquent pas de baisser avec la crise du coronavirus

Mauvaise nouvelle pour les retraités néerlandais. Le principal fonds de pension a annoncé, qu’en raison de la pandémie de Coronavirus, le niveau des retraites pourraient être revu à la baisse en 2021. Une telle mesure pourrait-elle être prise en France ? “Il n’y a pas de craintes à avoir, les retraités sont protégées des chocs économiques car les ressources viennent des salaires et non des marchés financiers comme au Pays-Bas”, rassure Henri Sterdyniak, des économistes atterrés.

Alors faut-il totalement être rassuré ? Si une baisse des pensions ne semble pas envisageable, cela ne veut pas dire pour autant que les retraités ne seront pas touchés économiquement. “Les pensions ne peuvent pas baisser mais elles pourront évoluer moins vite dans les prochaines années”, prévient François Ecalle, ancien rapporteur général de la Cour des comptes et président de Fipeco, site d’informations sur les finances publiques. On pourrait se retrouver dans une situation similaire à celle connue suite à la crise financière de 2008 avec plusieurs années de gel des pensions ou une hausse inférieure à l’inflation. Les retraités perdraient alors en pouvoir d’achat.

>> À lire aussi - La France pourra-t-elle maîtriser l'envolée de sa dette ?

À un moment où le gouvernement voulait inciter les Français à se tourner plus vers l’épargne retraite, l’actualité ne plaide pas en sa faveur. “Le rendement de la répartition est lié à la croissance de l’activité économique donc sans surprise, il est souvent moins élevé que la capitalisation, mais comme on le voit, le risque est moins important”, pointe François Ecalle. Donc si les pensions ne devraient pas baisser, ce n’est pas le cas de l’épargne retraite. “C’est sûr que si vous comptiez réaliser une sortie en capital de votre épargne retraite dans les prochains mois, vous risquez d’avoir de fortes pertes”, prévient François Ecalle. L’impact ne sera toutefois pas le même en fonction de la répartition de votre portefeuille entre actions, qui subissent plus

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vladimir Poutine passe à l’offensive, après le plongeon du rouble
Amazon veut donner la priorité à l’approvisionnement des produits les plus demandés
Les pressions d’Amazon sur ses salariés sont “inacceptables”, dénonce Bruno le Maire
Comme les enterrements, les mariages civils et religieux sont suspendus
La holding de la famille Peugeot va pouvoir se renforcer dans PSA