Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 277,04
    -10,49 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    17 849,63
    +122,69 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0881
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 570,76
    -309,91 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,03
    -29,30 (-2,08 %)
     
  • S&P 500

    5 531,34
    +26,34 (+0,48 %)
     

Retraités : vous aviez choisi de vous expatrier mais vous avez préféré rentrer en France ? Votre témoignage nous intéresse !

Oleksandr Sharkov / Getty Images

Les Français sont de plus en plus nombreux à tout quitter pour passer leur retraite à l’étranger et si possible au soleil. Motivés par l’augmentation des impôts en France, la diminution de leur pension et la hausse du coût de la vie, ils seraient actuellement près de 600 000, sur les 13 millions de retraités français à avoir opté pour un départ vers l’Europe du Sud (Espagne, Italie, Portugal, Grèce) ou vers les pays du Maghreb (Maroc, Tunisie, Algérie), selon Paul Delahoutre, fondateur du site Retraite sans frontières.

Ces destinations ont pour avantage d’offrir un coût de la vie inférieur de 20% à celui de la France dans le cas de l’Europe du Sud et de 30% dans le cas du Maghreb, de posséder un climat très favorable, et d’avoir développé des politiques d’incitation spécifiquement adressées aux retraités. Jusqu’en janvier 2024, le Portugal proposait aux retraités étrangers une exonération fiscale pendant dix ans, ce qui a grandement influencé l’arrivée en masse de nombreux français, tandis que pour sa part le Maroc propose un abattement de 40%.

Même si pour attirer le plus grand nombre de Français, les conditions d'accueil sont souples dans ces pays, mieux vaut éviter de partir la fleur au fusil. Qu’il s'agisse des renseignements à transmettre aux autorités sur place, de l’accès aux soins, à la propriété, la liste des précautions à prendre est longue. Peut-être avez-vous fait les frais d'un manque de vigilance ? Capital lance un appel à témoignages à toutes les personnes dont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bruno Le Maire persiste et signe : «Nous n'augmenterons pas les impôts»
Education : ce rapport qui étrille le financement de l'enseignement privé sous contrat
Les métiers qui recrutent le plus de cadres en 2024, le délai de carence sur les arrêts de travail va-t-il s’allonger ? Le Flash éco du jour
Colère des agriculteurs : les principales mesures du projet de loi censé l'apaiser
Grève à La Poste : recevrez-vous vos colis et lettres cette semaine ?