La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    6 340,87
    +42,23 (+0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    +0,0033 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 845,40
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    27 243,00
    -717,57 (-2,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,55
    -31,45 (-4,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,28
    +0,95 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 082,53
    +74,60 (+0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 531,82
    +9,07 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2616
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Retour envisagé du septennat: est-ce une bonne idée pour la démocratie?

Réélu avec 58,54% des suffrages, le nouveau président de la République Emmanuel Macron envisage de revenir à un septennat, remplacé par le quinquennat dans les années 2000. D’aucuns avancent qu’il redonnerait du pouvoir au Parlement, d’autres, qu’il serait anachronique et périlleux.

Le septennat revient au goût du jour. contre 41,46% pour Marine Le Pen, s’est dit favorable à la réinstauration d’un mandat présidentiel de sept ans. “Il y a un rapport au temps long compte tenu des sujets de défense et de relations internationales que traite le président”, a-t-il plaidé sur France culture le 18 avril dernier. L’idée a également séduit , favorable à l’instauration d’un septennat mais non renouvelable, c'est-à-dire avec l’impossibilité pour le président en exercice de se représenter.

par le maréchal Mac Mahon en novembre 1873 et ne devait qu’être temporaire. Il a finalement duré jusqu’au 24 septembre 2000, lorsque instaure par référendum, le mandat de cinq ans, sur proposition de . En juin 2001, il est également décidé que les se tiendront dans la foulée de la présidentielle. A l’époque, le quinquennat devait permettre d’aligner la durée du mandat présidentiel sur celui des députés et de . Vingt ans plus tard, ses détracteurs arguent qu’il donnerait trop de pouvoir au président de la République et favoriserait les calculs électoraux, en dépit de la réflexion sur le temps long.

Le quinquennat donne trop de pouvoir au président

Au vu de “la situation politique fluctuante, le septennat, qui assure une stabilité politique, serait préférable”, estime Jean-Pierre Camby, professeur associé à l’université de Versailles Saint-Quentin, spécialiste de droit électoral. L’inversion du calendrier électoral en 2001 a “fait dépendre les élections de députés de l’élection présidentielle”, explique-t-il. Or, pour lui, cette dépendance s’accompagne d’“une désaffection de plus en plus manifeste des Français pour les élections législatives”. Comme en 2017 [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles