La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    6 209,49
    +25,39 (+0,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,79
    +10,80 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,1956
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 742,20
    -5,40 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    53 734,64
    +701,88 (+1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,38
    +90,39 (+6,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,13
    +0,95 (+1,58 %)
     
  • DAX

    15 233,82
    -0,54 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 907,54
    +17,05 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3757
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Retour sur les 311 semaines de règne de Novak Djokovic à la place de numéro 1 mondial

Jean-Baptiste Lautier
·1 min de lecture

• 1er règne, fruit d’une saison écrasante : 54 semaines (Wimbledon 2011 - Wimbledon 2012)

Novak Djokovic courait depuis 2007 derrière Roger Federer et Rafael Nadal sur la troisième marche du classement ATP. Il réussissait enfin à renverser la table à l’occasion d'une saison 2011 d’exception. Après un deuxième titre à l’Open d’Australie en début d’année, le Serbe marchait sur ses adversaires en enchaînant 42 victoires consécutives sur le circuit jusqu’à sa défaite en finale de Roland Garros face au Suisse. Mais seulement quelques semaines après, il récoltait les fruits de cette domination et devenait enfin numéro 1 mondial au lendemain de sa victoire aux dépens de ‘Rafa’ à Wimbledon. “C’est le plus beau jour de ma vie”, avait-il alors avoué.

Le natif de Belgrade poursuivait ensuite de manière tonitruante cette saison 2011 en triomphant à New-York et concluait l'année avec seulement 6 défaites, un des plus faibles de l’histoire. Malgré un nouveau titre à Melbourne, le Serbe n’était plus aussi dominateur sur la tournée américaine et moins solide sur terre battue au printemps 2012, perdant de précieux points. Il dut ensuite céder sa couronne là où il l’avait conquise l’année passée, à Wimbledon en s’inclinant face au futur vainqueur et futur numéro 1, Roger Federer.

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi