La bourse est fermée

Les retards de paiement des entreprises au plus bas

1 / 2

Les retards de paiement des entreprises au plus bas

Pour la première fois, la moyenne des délais de paiement est passée sous le seuil des onze jours, selon une étude d'Altares publiée ce jeudi. Le secteur privé s'est particulièrement distingué. 

Nouvel indicateur positif sur le front de l'économie. Les retards de paiement des entreprises ont en effet poursuivi leur baisse au deuxième trimestre en France, pour s'inscrire pour la première fois sous la barre des onze jours, selon une étude du cabinet Altares publiée ce jeudi. Ils se situaient encore à 11,4 jours en moyenne à la fin du premier trimestre et sont désormais à 10,9 jours.

À titre de comparaison, la moyenne européenne se situe à 13,2 jours de retard. La France consolide ainsi son troisième rang des pays les plus vertueux. Elle reste cependant loin derrière les Pays-Bas (5,9 jours) et l'Allemagne (6,8 jours).

En France, les efforts les plus notables sont venus du privé. Les sociétés commerciales ont par exemple, sur un an, réduit leurs retards d’environ une journée.

Le secteur public mauvais élève

À l'inverse, les comportements de paiement se sont peu améliorés, voire légèrement dégradés dans le secteur public. Ainsi, dans l’administration de l’État, le retard moyen de règlement s’est allongé à 12,9 jours dans les services déconcentrés qui assurent localement le relais des décisions centrales.

Le palmarès des secteurs les plus respectueux des délais de paiement est toujours dominé par le bâtiment, dont près de 60% des acteurs, beaucoup d’artisans, règlent leurs factures sans retard. Mais seulement le tiers environ des structures respectent les dates...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi