La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 670,34
    -382,38 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Des restaurateurs attaqués en justice par leur voisin, car leur crêperie sent trop la crêpe

Adobe Stock

C'est un différend dont l'issue reste incertaine. Un couple de propriétaires d'une crêperie, à Erquy, dans les Côtes-d'Armor a été assigné en justice par un voisin qui se plaint de nuisances sonores et olfactives liées à l'activité du restaurant rapporte Actu.fr mardi 17 janvier. "Il se plaint que notre crêperie sent trop la crêpe", souligne, amère, Marlène Dupont, qui a racheté cet établissement en février 2020 avec son compagnon, Alex Polge.

Pour leur voisin, leur activité "est insupportable". Il dénonce "les odeurs, le bruit (...) du printemps jusqu'à la fin de l'été". Une situation qu'il a expliquée à la mairie de sa commune dans plusieurs lettres envoyées ces dernières années. Son courroux avait même incité l'ancien patron, Patrick Emery, à mettre de l'herbe sur l'aire de stationnement gravillonnée. En vain.

Depuis, ses successeurs ont également mené des travaux pour réduire les fumées et atténuer les odeurs. Le parking a également été supprimé. Leurs efforts n'ont pas suffi. Ils sont convoqués à la mairie après avoir reçu un courrier de l'avocat de leur voisin en août 2022. "Les travaux apportés n'ont rien changé aux nuisances", se plaint le voisin.

Malgré la présence d'un conciliateur de justice, les deux parties ne tombent pas d'accord. Une assignation en justice frappe le couple pour le 16 février prochain. Douze jours après la réouverture du restaurant. Un établissement qui, assure Marlène, sera équipé d'une véranda: "Elle est en cours de finition, toute en double vitrage, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La demande de pétrole est attendue à un niveau record en 2023
BNP Paribas : les autorités donnent leur feu vert pour la cession de sa filiale Bank of the West
Complémentaires santé : l'UFC-Que Choisir fustige une flambée de 7% des tarifs
VTC : le revenu minimum de 7,65 euros par course validé
La France a-t-elle trop aidé Fret SNCF ? Une enquête ouverte par la Commission européenne