La bourse ferme dans 1 h 59 min

Restaurants, carburants... l'ex-maire d'Hesdin condamné pour détournement de fonds publics

La sentence est tombée dans l'affaire des détournements de fonds publics supposés dans la commune de Hesdin dans le Pas-de-Calais. L'ancien maire de la commune, Stéphane Sieczkowski-Samier a ainsi été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-mer. Sa sentence inclut une peine de prison de trois ans, avec sursis, ainsi que cinq ans d'inéligibilité. L'ancien édile a également écopé de 15.000 euros d'amende et a vu les sommes de 49.000 euros et 15.000 euros, sur ses deux comptes, confisquées. Il a toutefois été relaxé pour un tiers de la somme détournée, selon plusieurs sources concordantes.

>> À lire aussi - Le maire de Beaugency visé par une enquête pour détournement de fonds

Révoqué en août et déclaré inéligible pour trois ans en 2018, l'ancien maire avait comparu fin octobre devant le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-mer, accusé d'avoir fait usage de fonds publics à hauteur de 114.343 euros à des fins personnelles, notamment en frais de restaurant, de carburant, de travaux et de matériel. Mardi, le tribunal a rendu son délibéré et "M. Sieczkowski-Samier a été relaxé pour une partie des faits, notamment concernant l'aménagement d'une salle de bien-être, le tribunal estimant que ces dépenses étaient somptuaires mais pas constitutives d'un détournement de fonds". Il a en revanche "été condamné pour tout le surplus", a expliqué le procureur de Boulogne-sur-mer Pascal Marconville.

L'édile entend faire appel

"Il est relaxé à hauteur de 37.575 euros et reconnu coupable du surplus à hauteur de 77.000 euros", a précisé Me Pierre-Henri Bovis, l'avocat de Stéphane Sieczkowski-Samier, précisant que son client entendait interjeter appel. "Ce jugement nous paraît évidemment excessif, (...) nous attendons la motivation du jugement pour savoir dans quelle mesure le tribunal arrive à motiver la somme de 77.000 euros, qui nous parait surréaliste", a-t-il déclaré.

Pendant près de neuf heures d'audience fin octobre, Stéphane Sieczkowski-Samier avait tenté de se justifier

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment HP rend inutilisable à distance des cartouches pourtant remplies d’encre
Blackrock s’allie avec la France et l’Allemagne face au réchauffement climatique
La séance de Bourse : tout ce qu’il faut savoir aujourd’hui
Mexique : une loterie lancée pour gagner l'avion présidentiel
Jean-Paul Gautier tire sa révérence, avec son dernier défilé haute couture