Marchés français ouverture 3 h 23 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 984,51
    -587,36 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9566
    -0,0032 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    17 472,78
    -387,53 (-2,17 %)
     
  • BTC-EUR

    19 588,29
    -1 653,46 (-7,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,97
    -30,16 (-6,57 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Reprise d'entreprise: quel budget et quelles aides?

©Andrea Piacquadio / Pexels

PRATIQUE - Pour reprendre une entreprise, il est important de calculer le budget nécessaire. Puis, il faut se poser la question des aides, car de multiples dispositifs existent.

En France, chaque année, de nombreuses personnes se lancent dans le monde de l’entrepreneuriat. Mais que ce soit pour une création ou une , il est important de suivre certaines étapes afin d’optimiser ses chances de réussite. Dans le cadre d’une reprise d’entreprise, la priorité est de bien évaluer le prix de cession de celle-ci. Pour un commerce ou une petite structure, il faut bien évidemment se référer au chiffre d’affaires des dernières années d’activité, mais aussi comparer avec des entreprises équivalentes. Pour reprendre une entreprise de plus grande taille, ou qui exerce une activité dans un secteur peu concurrentiel et où la comparaison est donc difficile, il est possible d’évaluer son prix en fonction de sa valeur patrimoniale. Autre possibilité, une évaluation qui porte sur la rentabilité. Une méthode qui se base plutôt sur des hypothèses et qui nécessite donc de bien anticiper sur ce que peut être l’avenir de l’entreprise. Quelle que soit la méthode retenue, bien évaluer le coût de reprise d’une entreprise est indispensable pour établir un budget cohérent.

Reprise d’entreprise, un budget qui doit tout prendre en compte

Pour un entrepreneur qui décide de reprendre une entreprise, il est généralement indispensable de faire appel à une banque et de souscrire un crédit. Pour cela, un apport personnel est indispensable afin de convaincre la banque d’accompagner l’entrepreneur dans sa démarche. Celui-ci doit également présenter un dossier complet et notamment un business plan détaillé. Mais attention, le montant de ce crédit ne doit pas seulement couvrir le rachat de l’entreprise. Une telle opération entraîne en effet des frais annexes qui peuvent considérablement augmenter le coût final. Parmi ceux-ci, il peut y avoir l’intervention de divers experts (notaire, expert-comptable, avocat spécialiste du droit des sociétés). Il faut aussi inclure au budget de reprise les droits d’enregistrement, qui seront reversés à l’État et aux collectivités locales. Ces droits[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi