La bourse ferme dans 5 h 2 min
  • CAC 40

    6 654,10
    +70,48 (+1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,03
    +32,09 (+0,77 %)
     
  • Dow Jones

    34 814,39
    +236,82 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0056 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 779,40
    -15,40 (-0,86 %)
     
  • BTC-EUR

    40 672,58
    +53,09 (+0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 233,52
    +36,31 (+3,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,50
    -0,11 (-0,15 %)
     
  • DAX

    15 694,53
    +78,53 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,03
    +34,54 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    15 161,53
    +123,77 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 480,70
    +37,65 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,3819
    -0,0017 (-0,12 %)
     

REPORTAGE. Comment se libérer des vertiges ?

·2 min de lecture

Reportage à l'Hôpital européen de Marseille, où un service spécialisé dans les vertiges associe une équipe d'ORL et des chercheurs en neurosciences cognitives. Objectif : mieux comprendre les mécanismes à l'origine de ce dysfonctionnement de l'oreille interne.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir- La Recherche n°893/ 894 daté juillet- août 2021.

Vertige, du latin vertigo, mouvement tournant. Quand "un" vertige - il en existe plus de 150 types différents - survient, la personne qui en est atteinte se croit alors animée d'un mouvement circulaire. Une illusion certes, mais pour elle, tout tourne : elle-même et son environnement. Ceux qui ont déjà vécu cette expérience savent que cela n'a rien à voir avec un simple étourdissement. À cette sensation désagréable, peut s'ajouter l'impossibilité de se tenir debout et de se mouvoir. Surviennent aussi parfois des mouvements rapides involontaires anormaux des globes oculaires (nystagmus). Sans oublier de fréquentes nausées et vomissements ou une baisse d'audition. Pour certains, cet épisode sera bref et ne se reproduira jamais. Pour d'autres, ce sera au contraire le début d'un parcours souvent difficile, où l'errance diagnostique n'est pas rare et l'anxiété toujours présente.

Paradoxe, face à ce symptôme fréquent - 300.000 consultations par semaine soit 15 millions par an, 1 % des urgences hospitalières -, rares sont les services vraiment spécialisés, à peine une quinzaine en France*. L'un d'eux se trouve à Marseille, à l'Hôpital européen où Sciences et Avenir s'est rendu. Ici, au rez-de-chaussée, le Centre des vertiges, avec une équipe de cinq personnes, dont deux ORL (oto-rhino-laryngologiste), assure quotidiennement des consultations, souvent longues et complexes. Un travail qui s'effectue en liaison avec des neuroscientifiques du Laboratoire de neurosciences cognitives (LNC) du CNRS et d'Aix-Marseille Université, dont l'équipe Physiopathologie et thérapie des désordres vestibulaires dirigée par Christian Chabbert. Car si, en pratique, ce sont toujours les ORL qui prennent en charge les patients, il reste essentiel, en amont, d'étudier les mécanismes à l'origine des troubles de l'équilibre et du vertige, ceux-ci restant mal élucidés.

Il s'agit d'un symptôme et non [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles