La bourse ferme dans 2 h 28 min
  • CAC 40

    7 145,79
    -20,48 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 214,61
    -26,51 (-0,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    -0,0071 (-0,65 %)
     
  • Gold future

    1 896,50
    -34,30 (-1,78 %)
     
  • BTC-EUR

    21 547,95
    -529,53 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,28
    -12,04 (-2,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,03
    +0,15 (+0,20 %)
     
  • DAX

    15 378,89
    -130,30 (-0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 854,56
    +34,40 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2119
    -0,0110 (-0,90 %)
     

La Bourse de Paris sur la réserve

La Bourse de Paris restait sur la réserve jeudi au lendemain du compte-rendu de la réunion de décembre de la banque centrale américaine, attendant plusieurs statistiques économiques pour y voir plus clair sur le contexte.

A 10H50, l'indice vedette CAC 40 abandonnait 0,44% à 6.746,42 points après un début de semaine sans faute qui lui a permis d'afficher des gains de 4,68% en trois séances.

Après une année 2022 déplorable, les marchés européens ont été rassérénés au début de la semaine par une inflation qui désenfle, l'absence d'une crise aigüe de l'énergie et des rendements obligataires plus faibles, qui favorisent les actions.

Mercredi, Wall Street avait fini en légère hausse malgré le bilan de la réunion de décembre de la banque centrale américaine dont aucun des responsables de la politique monétaire n'anticipe de baisse de son principal taux directeur en 2023.

Les membres du comité de politique monétaire de la Fed "restent préoccupés de l'optimisme des investisseurs sur la fin de la hausse des taux directeurs", écrit Christian Parisot, économiste chez Aurel BGC.

Les opérateurs de marché continuent d'espèrer et anticiper que la Fed finisse par desserrer bientôt la vis face aux signes de ralentissement de l'inflation. Ils redoutent que les politiques restrictives des grandes banques centrales entraînent différents pays en récession au cours de l'année.

Côté statistiques, les investisseurs attendent le rapport mensuel sur les créations d'emplois dans le secteur privé pour décembre (enquête ADP) et les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Pour Ipek Ozkardeskaya, analyste de Swissquote Bank, "même l'avalanche de réductions d'effectifs annoncées par des grandes entreprises américaines et un rapport ADP plus faible ne suffiront pas à convaincre que le marché de l'emploi ralentit", une condition pour que la Fed ajuste sa politique monétaire.

Vendredi, le marché surveillera les prix à la consommation de décembre en zone euro pour vérifier que la tendance au fléchissement de l'inflation se concrétise.

Stellantis monte à bord des taxis volants

Le constructeur automobile Stellantis (+0,32% à 14,22 euros) a annoncé mercredi à l'occasion du grand salon de l'électronique CES de Las Vegas qu'il allait produire les avions électriques développés par la société américaine Archer et destinés à devenir des taxis volants.

Technip Energies surfe sur une prolongation de contrat

Technip Energies (+3,85% à 15,77 euros), fournisseur de projets et services dans l'énergie, a annoncé jeudi le prolongement de cinq ans d'un contrat de conseil en management de projet représentant entre 250 et 500 millions d'euros de chiffre d'affaires avec la société publique Kuwait oil company (KOC).

Air France-KLM prend de l'ascension

Le titre de l''entreprise franco-néerlandaise montait de 3,69% à 1,38 euro à l'image de ses consoeurs européennes. Le groupe a nommé Olivier Mazzucchelli à la tête de sa compagnie low-cost Transavia France, en remplacement de Nathalie Stubler qui va désormais se consacrer à la décarbonation du groupe.

Euronext CAC40

pan/kd/nth