La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 719,29
    +89,73 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Repli à la Bourse de Paris face aux perspectives économiques moroses

La Bourse de Paris baissait nettement vendredi, de 1,35%, la prudence étant de mise parmi les investisseurs avant la réunion de la banque centrale américaine la semaine prochaine.

L'indice vedette CAC 40 cédait 83,58 points à 6.074,26 points vers 10H15. Jeudi il avait clôturé en baisse de 1,04%, sa troisième séance consécutive dans le rouge.

Les investisseurs gardent leurs distances avec les placements à risque à quelques jours de la prochaine réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, la Fed, qui devrait une nouvelle fois procéder à une forte hausse de ses taux directeurs après la publication d'une inflation plus élevée que prévu en août aux États-Unis.

"Après la surprise à la hausse de l'inflation (en août, ndlr), les signes de résilience de l'économie et surtout de tensions élevées sur le marché de l'emploi ne vont pas pousser la Fed à assouplir son discours", prévient Xavier Chapard de la Banque Postale AM.

Les anticipations des opérateurs concernant l'ampleur de cette hausse oscillent entre 75 et 100 points de base, après déjà deux relèvements de 75 points de base en juin et en juillet, afin d'augmenter le coût du crédit et de contrer la surchauffe de l'économie.

Vendredi, les investisseurs prendront connaissance du chiffre définitif de l'inflation en août en zone euro, qui devrait confirmer la première estimation de +9,1% sur un an.

L'arrivée à échéance de nombreux produits boursiers dérivés pourrait de plus provoquer une volatilité accrue au cours de cette séance.

Bolloré dans les batteries électriques

Le groupe, ancien opérateur d'Autolib, veut se relancer dans le secteur des batteries pour voitures électriques et entend devenir le "leader mondial des batteries solides" pour ce type de véhicule, selon un entretien d'un responsable du groupe aux Échos paru vendredi. Le titre Bolloré perdait 1,38% à 4,71 euros.

Pierres et vacances glisse encore

Le cours de l'action Pierre et Vacances continuait d'être affecté par la finalisation de la restructuration du groupe numéro un européen des résidences de tourisme et perdait 14,52% à 1,06 euros.

Euronext CAC40

jvi/mdz/bt