Publicité
La bourse ferme dans 6 h 12 min
  • CAC 40

    7 560,55
    -26,00 (-0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 853,88
    -16,24 (-0,33 %)
     
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0883
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 420,40
    -36,00 (-1,47 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 869,68
    -721,88 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 323,58
    -7,32 (-0,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,73
    -0,09 (-0,11 %)
     
  • DAX

    18 224,65
    -130,11 (-0,71 %)
     
  • FTSE 100

    8 170,31
    -34,58 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Rentrée scolaire : « pas d’incident » lié à l’abaya, selon Élisabeth Borne

Gabriel Attal avait indiqué que 513 établissements étaient « potentiellement concernés » par la question de l'abaya, longue robe traditionnelle couvrante portée par certaines élèves musulmanes, après l'interdiction de ce vêtement à l'école.  - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP
Gabriel Attal avait indiqué que 513 établissements étaient « potentiellement concernés » par la question de l'abaya, longue robe traditionnelle couvrante portée par certaines élèves musulmanes, après l'interdiction de ce vêtement à l'école. - Credit:JULIEN DE ROSA / AFP

Le gouvernement n'avait pas connaissance d'incident lundi à la mi-journée sur l'application de l'interdiction du port de l'abaya, a indiqué Élisabeth Borne à l'occasion d'un déplacement sur la rentrée scolaire. « Les choses se passent bien ce [lundi] matin […]. Il n'y a pas d'incident pour l'instant, on va continuer toute la journée à être vigilants pour que les élèves comprennent bien le sens de cette règle », a déclaré la Première ministre à la presse lors d'une visite d'une école primaire à Saint-Germain-sur-Ille (Ille-et-Vilaine) en compagnie du ministre de l'Éducation nationale Gabriel Attal.

À LIRE AUSSIRentrée scolaire : qu'est-ce que le « pacte enseignant » ?

« Il y a un certain nombre d'établissements où des jeunes filles sont arrivées en abaya », a-t-elle reconnu. « Certaines jeunes filles ont accepté de la retirer. Pour les autres, on va avoir des échanges avec elles, des démarches pédagogiques pour expliquer qu'il y a une loi qui s'applique, qui proscrit le port de tout signe ou tenue par lesquels les élèves manifestent une appartenance à une religion, quelle qu'elle soit », a-t-elle précisé.

513 établissements « potentiellement concernés »

Gabriel Attal avait indiqué que 513 établissements étaient « potentiellement concernés » par la question de l'abaya, longue robe traditionnelle couvrante portée par certaines élèves musulmanes, après l'interdiction de ce vêtement à l'école.

À LIRE AUSSIInterdiction de l'abaya et du qamis à l'école : « Nous devons [...] Lire la suite