La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 602,41
    +876,90 (+3,05 %)
     
  • Nasdaq

    10 866,65
    +291,03 (+2,75 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9812
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 971,17
    +216,29 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,80
    +9,45 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 693,50
    +107,88 (+3,01 %)
     

Rentrée scolaire: 67% des Français jugent que l'école ne fonctionne plus

Sebastien NOGIER / POOL / AFP

SONDAGE EXCLUSIF - La veille d'une rentrée scolaire marquée par un nombre record de postes d'enseignants vacants, un Français sur deux juge l'école responsable du déclin de la France, quand 67 % estiment que qu'elle ne fonctionne plus, selon notre nouvelle enquête Harris Interactive. Cible de cette sévère critique: l'Education nationale, davantage que les professeurs.

Que pensent les Français de leur système éducatif français? Pour le savoir, Harris Interactive et Challenges ont interrogé un panel représentatif de 10.020 personnes*. Et en cette veille de , alors que le gouvernement peine à recruter ses professeurs, c'est un tableau sévère que les Français dressent de l'école.

Pour un Français sur deux, elle contribue au déclin de la France, quand seul un quart d'entre eux estime que le système éducatif contribue au progrès du pays. 67% estiment que cette institution ne fonctionne pas. Même dans l’une de ses missions les plus essentielles, à savoir la transmission (lire, écrire, compter), seuls 55% des Français jugent que l’école est véritablement efficace. L'Education nationale est mise en cause, moins que ses enseignants.

Détérioration dans les collèges et les lycées publics

Parmi les Français qui ressentent une certaine régression du niveau scolaire, 96% pensent que celle-ci concerne le collège et 87% le lycée... Si près de sept Français sur dix considèrent que l’école primaire est également concernée, la maternelle paraît plutôt épargnée (24%) tout comme les études supérieures (53%). Notons que cette perception est partagée autant par les parents d’élèves que par l’ensemble des Français.

Cette détérioration semble moins toucher les établissements privés que les établissements publics. En effet, la quasi-totalité des personnes interrogées estiment que le niveau s’est détérioré dans le public (97%) contre une courte majorité seulement pour le privé (56%). Une analyse partagée d’ailleurs autant par les parents d’élèves du secteur public que par ceux dont les enfants sont scolarisés dans le privé.

Effectifs, programmes, manque de moyens pointés du doigt

S’ils sont majoritairement d’accord sur le constat d’une baisse du niveau des élèves, les Français se montrent en revanche assez partagés quant aux causes à l’origine de cette dégradation: effectifs trop élevés dans les classes, contenu des programmes scolaires, dysfonctionnem[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi