Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 112,82
    +607,16 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 349,00
    -11,33 (-0,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Rentrée scolaire 2023 : ai-je le droit de m'absenter du travail pour accompagner mon enfant à l'école ?

Le jour de la rentrée des classes est une journée importante pour les enfants et pour les parents. Rencontrer le nouvel instituteur, découvrir les nouveaux petits camarades de classe, voir la tête des parents d'élèves et surtout, rassurer son enfant en l'accompagnant jusqu'à sa classe. Sauf que lorsque l'on travaille, il n'est pas forcément possible de se rendre disponible pour la rentrée scolaire. Et si exceptionnellement on s'autorisait un petit retard, ça passe ou ça casse ?

Que dit votre convention collective ?

La question a été posée par Ouest-France auprès de Me Marie Cogoluegnes, avocate en droit du travail au barreau de Nantes (Loire-Atlantique). Si l'on regarde du côté du Code du Travail, celui-ci "ne prévoit pas l’octroi de jour de congé spécifique pour accompagner son enfant pour la rentrée scolaire". Me Cogoluegnes conseille donc au parent de se référer dans un premier temps à sa convention collective. Dans certaines entreprises, une dérogation spécifique est en effet prévue ce jour-là. Dans la plupart des cas, des conditions s’imposent néanmoins selon l’âge de l’enfant et/ou son niveau de scolarisation. Dans le cadre de la convention collective de la coiffure par exemple, un salarié est autorisé à s’absenter trois heures le jour de la rentrée pour accompagner ses enfants de moins de 13 ans.

...

Lire la suite