La bourse ferme dans 5 h 36 min
  • CAC 40

    6 655,29
    -14,56 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 165,16
    -1,67 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1627
    -0,0011 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    1 778,60
    +8,10 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    54 995,27
    +1 080,39 (+2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 482,19
    +18,83 (+1,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,20
    -0,76 (-0,92 %)
     
  • DAX

    15 531,58
    +15,75 (+0,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 211,91
    -5,62 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3775
    -0,0018 (-0,13 %)
     

Rentrée littéraire: les 5 livres féministes sur l’amour

·2 min de lecture

En cette rentrée littéraire 2021, les maisons d'éditions publient plusieurs textes féministes sur l'amour, le couple, le consentement et l'hétérosexualité. Voici la sélection Challenges pour engager une réflexion politique sur l'intime.

Si les essais féministes sont à la mode, l’amour étudié sous un angle féministe est définitivement le thème de cette rentrée littéraire 2021. Propulsé dans nos oreilles par le podcast de Victoire Tuaillon, Le cœur sur la table, début 2021, il a aussi inspiré de nombreuses autrices et influenceuses engagées, soucieuses de débattre du couple hétérosexuel, de la dépendance économique ou émotionnelle, du consentement, comme des relations abusives ou violentes. A croire que l’hétérosexualité serait la complice du patriarcat... Voici l’avis de Challenges sur les cinq ouvrages phares pour lancer le débat.

1 - Réinventer l’amour

Depuis le mouvement #Metoo, Mona Chollet ne cesse de se demander : pourquoi l’amour hétérosexuel est-il le lieu de violences et soumissions dont les femmes pâtissent ? Revisitant Belle du seigneur, roman adulé par des générations d’étudiantes, elle déconstruit d’abord « le culte de la passion » et « les effets aphrodisiaques de l’inégalité ». « Le pervers de nos sociétés est de nous bombarder d’injonctions à l’hétérosexualité tout en éduquant et en socialisant méthodiquement les hommes et les femmes de façon à ce qu’ils soient incapables de s’entendre », lâche-t-elle. Elle explique que les femmes sont toujours enjointes à se faire petites pour correspondre à l’idéal romantique (y compris physiquement), à jouer le rôle de soumises et à ne pas dépasser leur partenaire professionnellement pour conserver leur attraction sexuelle. Un long chapitre évoque les femmes battues par leur conjoint ou victimes de violences (1 sur 10) et les mécanismes au sein du couple qui conduisent au féminicide (98 en 2020). On est loin de la romantisation du « crime passionnel ». Elle parvient à expliquer la fascination amoureuse pour les tueurs en série. Surtout, les femmes sont les seules « gardiennes du temple », passant des heures à lire de la romance ou du développement personnel pour améliorer leur couple. Elles finissent par céder au « dumping amoureux », quand les h[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles