La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9802
    -0,0017 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 682,28
    -128,19 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    +0,25 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Rentrée des classes et inflation: les fabricants de fournitures en opération déminage

PHILIPPE HUGUEN / AFP

Dernière ligne droite avant la rentrée scolaire. Passage obligatoire: les achats de cahiers, stylos et autres matériels pour remplir les cartables des enfants. Mais cette année, les courses se heurtent à l'inflation qui rogne le budget des familles. Les acteurs du secteur, fabricants et distributeurs, se veulent rassurants et multiplient les initiatives à destination des consommateurs.

A moins d'une semaine de la rentrée scolaire, c'est le branle-bas de combat pour les familles qui doivent arpenter les rayons des magasins ou éplucher les sites Internet, liste des écoles en main, pour remplir les cartables des enfants en vue de leur retour en classe. Un passage obligatoire qui pèse sur le portefeuille des consommateurs. Et encore plus cette année alors que t. En juillet, selon l'Insee.

Et le secteur des fournitures scolaires n'est pas épargné. L'association Familles de France estime ainsi que la rentrée scolaire (fournitures, papeterie et articles de sport) pour un enfant en 6ème . Des préoccupations de pouvoir d'achat que les acteurs ont bien entendues. Fabricants et distributeurs multiplient les initiatives avec un seul mot d'ordre: rassurer.

Lire aussi

"A fin juillet, l'augmentation moyenne des prix des fournitures constatée par GfK est de 2,6% dans les hypers et supermarchés, et de 3,1% dans les grandes surfaces spécialisées de la culture et les pure-players", indique Stéphanie Verrier, la présidente de la l'AIPB, l'association des industriels de la papeterie et du bureau.

Si elle reconnaît une hausse des prix –répercussion des augmentations des coûts subies par les fabricants-, elle désamorce immédiatement le coup de massue que cela représenterait: "c'est en-dessous de l'inflation." Martial Ardant, le DG d'Oxford France tient aussi à relativiser: "un cahier, c'est entre 1 et 2 euros mais cela représente une année de scolarité…" Mais tous ont bien conscience que le pouvoir d'achat est une des priorités du moment. Impossible de ne pas y répondre, à grand renfort de communication pour certains.

La rentrée scolaire : un tiers des ventes du secteur

"On voit bien que le prix est le sujet de la rentrée", reconnaît-on chez Bic qui y répond avec une trousse complète rassemblant tous les indispensables à moins de 15 euros. "On se rend compte que la marque Bic rassure, souligne Henri Nicolau, à la tête de la filière France et Benelux. En période de cr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi