Marchés français ouverture 19 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9640
    -0,0048 (-0,49 %)
     
  • HANG SENG

    17 780,93
    -152,34 (-0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 454,50
    -429,75 (-2,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,48
    -15,06 (-3,39 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Rentrée des classes 2022 : L’enseignement privé lui aussi touché par la crise de recrutement des profs ?

Rentrée des classes 2022 : L’enseignement privé lui aussi touché par la crise de recrutement des profs ?

EDUCATION - Même l’enseignement catholique a eu du mal à mettre « un professeur devant chaque classe » à la rentrée, comme le souhaitait Pap Ndiaye

Les parents qui ont inscrit leurs enfants dans le privé cette année, en pensant qu’ils n’auraient jamais de trous dans leurs emplois du temps, risquent d’être déçus. Car l’enseignement catholique n’est pas épargné par la crise des vocations enseignantes. « Si en ce début d’année, nous avons presque réussi à mettre un professeur devant chaque élève, la question des remplacements va rapidement se poser », a reconnu ce jeudi Philippe Delorme, le secrétaire général de l’Enseignement catholique, lors de sa conférence de presse de rentrée.

« Nous avons eu quelques remontées de trous dans les emplois du temps. Mais les problèmes ont été vite résolus. On reste cependant inquiet sur la capacité qu’auront les établissements à remplacer les profs en arrêts maladies dans les prochains mois », abonde Gilles Demarquet, président de l’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel).

Les suppléants appelés en renfort

Car si plus de 4.000 postes d’enseignants, sur un total de 27.332, n’ont pas été pourvus lors des concours 2022 de l’enseignement public, le problème se pose aussi pour ceux de l’enseignement privé : « Dans le premier degré, 800 postes n’ont pas été pourvus (soit 1,6 %), et 2.800 dans le second (soit 3,1 %) », indique Yann Dira(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Rentrée des classes 2022 : Pourquoi Pap Ndiaye veut-il relancer l’éducation à la sexualité ?
Rentrée des classes 2022 : Pourquoi les parents donnent à la coopérative scolaire… « C’est mon devoir de participer »
Rentrée des classes 2022 : Pourquoi les évaluations nationales sont-elles toujours contestées ?