La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 113,50
    -167,76 (-1,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Avec le renouvellement de l’Assemblée, le cru de la 54e édition de « Who’s Who in France » est politique

© DR

La 54e édition de Who’s Who in France, qui sort le 10 novembre accueille près de 600 nouvelles personnalités. Un cru très politique avec le renouvellement de l’Assemblée nationale, qui fait aussi la part belle au monde économique. Une centaine de nouveaux entrants en sont issus et parmi eux une trentaine opèrent dans la tech, dont 40 % de femmes.

Lire notre antisèche - Qu’est-ce que le « Who’s Who » ?

Parmi elles : Julie Bogaert, 37 ans, cheffe du département personnalités publiques et créateurs de contenus de l’application de partage de photos et vidéos Snapchat ; Clara Chappaz, 32 ans, directrice de la mission French Tech qui soutient les start-up ; et Maya Noël, 33 ans, directrice générale de France Digitale, le Medef des jeunes pousses.


Retrouvez cet article sur LeJDD