La bourse ferme dans 5 h 22 min
  • CAC 40

    6 123,43
    +76,12 (+1,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 570,65
    +31,77 (+0,90 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0591
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 825,60
    +0,80 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    19 884,70
    -517,90 (-2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,75
    -2,04 (-0,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,32
    +1,75 (+1,60 %)
     
  • DAX

    13 286,55
    +100,48 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 341,45
    +83,13 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2263
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Rennes : Le matériel saisi après la rave party de Lieuron devra être rendu

J. F. Monier / AFP

TEUF - La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rennes a également prononcé la nullité des gardes à vue de plusieurs personnes

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Rennes a infligé un sacré revers aux magistrats et gendarmes chargés d’enquêter sur la rave party de Lieuron. Cette teuf organisée pour la soirée du Nouvel an 2021 avait réuni 2.500 personnes dans un hangar de ce petit village du sud de l’Ille-et-Vilaine. En pleine pandémie de Covid-19, l’affaire avait fait scandale alors que la grande majorité de la France était confinée. Le sujet s’était même invité à la table du réveillon du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Les services de ce dernier avaient mis la pression sur les autorités rennaises afin que des coupables soient rapidement trouvés. Un premier homme avait été interpellé dans son camion avant que trois autres interpellations soient menées dans une coloc de Saint-Luce-sur-Loire, en Loire-Atlantique. C’est là que trois jeunes hommes avaient été appréhendés et du matériel avait été saisi.

Problèmes de procédure

Un an et demi après cette opération, la chambre de l’instruction vient d’ordonner l’annulation de la perquisition, ont appris nos confrères de Ouest-France. Conséquence : les trois gardes à vue sont considérées comme nulles. Le contrôle judiciaire imposé à l’issue de ces entretiens est levé. Et surtout, le matériel saisi et qui avait été confié à l’A(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Bretagne : Quatre personnes mises en examen après l’attaque d’un train de céréales
Côtes d’Armor : Un couple condamné pour avoir maltraité ses six enfants
Morbihan : Enquête ouverte après l’envoi de SMS sexuels par un pompier à une ado de 13 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles