Publicité
Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    39 054,75
    -14,93 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 234,33
    -401,89 (-2,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 403,43
    +3 996,21 (+6,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 529,80
    +175,38 (+12,94 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     

Rennes : la mère du bébé retrouvé dans la poubelle passe aux aveux

La mère du bébé retrouvé vivant dans un conteneur à poubelles a reconnu les faits. Mineure, elle n'avait pas caché sa grossesse au père, relâché lui par la justice.

Ronstik / Alamy Stock Photo

La mère, mineure, du bébé retrouvé vivant dans un conteneur à poubelles la semaine dernière à Rennes a reconnu les faits et le père a été remis en liberté « sans poursuites », a-t-on appris samedi auprès du parquet.

Inconnue de la justice, la jeune femme, née en 2006, « a reconnu qu’après avoir accouché dans sa chambre, elle avait mis le bébé dans un sac plastique puis dans un sac-poubelle qu’elle avait ensuite mis dans le container poubelle à proximité de son domicile », a rapporté à l’AFP le procureur Philippe Astruc.

La jeune femme, une lycéenne dont la maternité a été confirmée par analyse ADN, a « précisé lors de ses auditions qu’elle savait qu’elle était enceinte depuis plusieurs mois », a-t-il ajouté. « La mise en cause sera déférée ce jour au parquet de Rennes. Une information judiciaire confiée à un juge d’instruction sera ouverte du chef de tentative d’assassinat », a précisé le magistrat.

À lire aussi À Rennes, un nouveau-né retrouvé vivant dans un conteneur à poubelles

PUBLICITÉ

La garde à vue du père, né en 1999 et qui « avait connaissance de cette grossesse depuis quelques mois », a été levée vendredi soir « sans poursuites ». « Les investigations ont permis de vérifier qu’il se trouvait sur son lieu de travail au moment des faits », a indiqué M. Astruc.

Concernant le nourrisson, « une fracture au niveau du crâne, dont l’origine ne peut être établie à ce jour », a été détectée, a précisé samedi le procureur.

Le nouveau-né a été confié au Conseil départemen...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO - Combats au sol et bombardements massifs dans Gaza coupé du monde