La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0400
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 755,00
    +9,40 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 928,26
    -19,41 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,55
    -1,39 (-1,78 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,78 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,07 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2075
    -0,0039 (-0,32 %)
     

Rennes : Les femmes victimes de violences auront bientôt un cocon

prise en charge - Ce lieu d’accueil, d’écoute et de soins ouvrira en septembre sur le site de l’hôpital Sud

Le lieu s’inspire de l’expérience menée depuis 2016 au centre hospitalier de Saint-Denis. Courant septembre, une maison des femmes ouvrira ses portes sur le parvis de l’hôpital Sud à Rennes. Initié par la ville, le CHU et l’association Asfad, le projet vise à offrir un lieu d’accueil, d’écoute et de soins aux trop nombreuses femmes victimes de violences.

Dans la capitale bretonne, de nombreuses structures sont déjà à leur chevet. Mais il manquait un lieu plus visible pour proposer « un parcours facilité, global et sans rupture » à ces femmes qui ont été harcelées, violentées ou violées. Dans ce futur cocon, ouvert à toutes, elles pourront être prises en charge médicalement avec la présence de gynécologues, de médecins généralistes, de sages-femmes ou de psychologues.

Un lieu de vie et de repos mais pas d’hébergement

L’approche y sera aussi pluridisciplinaire avec la présence de travailleurs sociaux ou de professionnels du droit pour « proposer l’accompagnement le plus pertinent qui soit », précise Christiane Guillouzo, présidente de l’Asfad. Des espaces de vie et de repos seront également aménagés pour permettre à ces femmes de déposer leurs affaires, laver leur linge ou encore se faire à manger.

Contrairement à d’autres lieux, la future maison des femmes ne proposera pas par contre d’hébergement e(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
IVG : L’Assemblée vote en faveur de l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution
Paris : Victime d’un viol aux urgences, elle porte plainte contre l’hôpital Cochin
Tinder : L'appli lance les « screenshots utiles » contre les violences sexistes et sexuelles