Publicité
Marchés français ouverture 8 h 12 min
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,61 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0902
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,72 (-2,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 446,21
    +1 018,64 (+1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,58
    +71,68 (+5,39 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     

Rennes: "A chaque fois que je m’exprime sur Lyon, on me taxe de pleurer", la réponse de Genesio sur le drama lyonnais

Rennes: "A chaque fois que je m’exprime sur Lyon, on me taxe de pleurer", la réponse de Genesio sur le drama lyonnais

Il a préféré botter en touche. Tout en faisant passer quelques messages. Présent en conférence de presse ce jeudi, à deux jours de se déplacer à Brest pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1, Bruno Genesio n’a pas échappé à une question sur la brûlante actualité lyonnaise.

"Je suis peiné"

Ancien joueur et coach de l’OL, l’actuel entraîneur du Stade Rennais n’a pas souhaité rentrer dans les détails de la guerre qui oppose actuellement John Textor à Jean-Michel Aulas. "Je ne vais pas m’exprimer parce qu’à chaque fois que je m’exprime sur Lyon, on me taxe de pleurer, donc je ne vais rien dire, a déclaré Genesio. Comme ça on ne me taxera de rien."

"Ce que je peux vous dire, c’est que je suis peiné, tout simplement. Pour le reste, je ne dis rien, comme ça personne ne pourra commenter mes propos. A chaque fois que je donne un avis, l’autre jour c’était sur les entraîneurs de Lyon et Nantes, on a dit ‘de quoi il se mêle’. Je ne dis rien, je suis à Rennes et je suis bien à Rennes, je suis peiné pour mes amis lyonnais et j’en ai encore plein là-bas, c’est tout", a-t-il ajouté.

Déjà plombé par une crise sportive, avec un seul point pris en trois matchs à l’heure de recevoir le PSG dimanche, l’OL doit faire face à une bataille entre sa direction actuelle et Jean-Michel Aulas, son ancien boss. Comme l’a révélé L’Equipe, une procédure lancée auprès du tribunal de commerce de Lyon a permis à Aulas de faire saisir les comptes de l'OL et de bloquer 14,5 millions d'euros en plein mercato.

Article original publié sur RMC Sport