La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 303,17
    -633,87 (-2,05 %)
     
  • Nasdaq

    13 270,60
    -355,47 (-2,61 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2115
    -0,0053 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 819,03
    -1 020,27 (-3,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    628,05
    -11,87 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    3 750,77
    -98,85 (-2,57 %)
     

“Renaulution”, c’est plutôt réduction, coopération et résurrection

Par Jacques Chevalier
·1 min de lecture
Mégane e-Vision, l'exemple du renouveau Renault centré sur le milieu de gamme et l'électrique.
Mégane e-Vision, l'exemple du renouveau Renault centré sur le milieu de gamme et l'électrique.

Le plan de retour aux affaires saines de Renault, habilement présenté comme un plan offensif en trois temps, doit convaincre les investisseurs et, plus important encore, les acheteurs. Les amateurs du Losange, du double crochet Dacia, qui inaugure un nouveau logo, de Lada ou du A cerclé d'Alpine vont attendre les révélations des nouveaux produits pour juger. Mais, plaisamment nommé Résurrection, Rénovation et Révolution, le dispositif en trois temps de Luca de Meo, le petit prodige venu de Fiat et du groupe Volkswagen pour inventer l'après-Carlos Ghosn, fera se poser quelques questions au consommateur.

À LIRE AUSSI« Le plan de De Meo pour sauver Renault »

Ainsi, le premier volet, baptisé ?Résurrection?, ne se cache pas derrière son petit doigt. L?intitulé est clair, l?équilibre de Renault n?est pas bon et le traitement de choc appliqué au patient aura fatalement des conséquences sur le produit. Et elles ne sont pas mineures. En premier lieu, le pourcentage du chiffre d?affaires alloué à la R&D passe de 10 à 8 %. Cet indicateur est celui qui reflète la capacité d?un constructeur à se renouveler, à prendre de l?avance technologique, aujourd?hui sur les Européens, demain sur les Chinois qui progressent chaque jour.

Renault espère que son volume d'affaires ne se réduira pas en remontant le prix moyen de ses voitures et en améliorant la compétitivité. Il espère aussi, pour rétablir ses marges en dépit d'une réduction de 25 % du volume, gagner sur les coûts variabl [...] Lire la suite