La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 670,70
    +395,28 (+1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Renault : les ventes en recul de 14,6 % en 2022

© SP/Renault

La marque Renault a vu ses ventes reculer de 14,6% en 2022, touchées par les problèmes d'approvisionnement en puces électroniques, son départ du marché russe et une réorientation vers les modèles plus profitables. La marque a vendu 1.466.729 véhicules en 2022, a indiqué le constructeur mardi, contre 1.751.000 en 2021. Hors périmètre russe, la baisse est de 9,4%. Les ventes du groupe reculent notamment en Europe: le groupe y a priorisé "les segments générant le plus de valeur", soit les voitures électriques et hybrides, les ventes aux particuliers, les véhicules utilitaires et le segment des compactes. Les plus fortes baisses ont été enregistrées par les plus petits modèles comme la Clio, notamment dans ses versions les plus équipées.

Renault voit ainsi ses ventes reculer plus vite que la moyenne du marché, mais reste sur le podium des ventes électriques européennes derrière Tesla et Volkswagen. "On a vendu tout ce qu'on a produit", et les portefeuilles de commandes sont encore bien remplis, a indiqué le directeur exécutif de la marque, Fabrice Cambolive, lors d'une conférence de presse. La production s'est améliorée au second semestre, mais des problèmes de transport s'y sont ajoutés, a-t-il précisé.

En mai 2022, avec les sanctions liées à la guerre en Ukraine, le constructeur avait vendu ses actifs en Russie, un de ses principaux marchés. Hors d'Europe, les ventes sont stables par rapport à 2021, plus protégées des problèmes logistiques. La part des ventes hors Europe atteint (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Renault-Nissan : les derniers points de blocages levés en vue de la refonte de l'alliance
Nids de poule, caméras et ascenseur en panne... les tarifs augmentent quand même dans ce parking
Carburant : les Français se ruent sur les stations-service en prévision de la grève
Indemnité carburant : voici les modalités pour en bénéficier dès ce lundi
Tesla : quel sera le prix des Model 3 et Model Y avec le bonus écologique ?