La bourse ferme dans 8 h 19 min
  • CAC 40

    6 047,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 538,88
    +5,71 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0597
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 828,70
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    19 742,34
    -502,25 (-2,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,72
    -6,07 (-1,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,42
    +1,85 (+1,69 %)
     
  • DAX

    13 186,07
    +67,94 (+0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 258,32
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 397,83
    +168,31 (+0,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,2284
    +0,0014 (+0,12 %)
     

Renault va s'approvisionner en cobalt marocain pour ses voitures électriques

Le constructeur automobile français Renault a annoncé mercredi avoir signé avec le groupe marocain Managem Group un contrat d'approvisionnement en cobalt, l'un des composants essentiels des batteries électriques pour lesquels tout le secteur bataille. Le contrat, dont le montant n'a pas été communiqué, prévoit la livraison de 5.000 tonnes de sulfate de cobalt par an pendant sept ans, à partir de 2025.

Il prévoit une production, à partir de minerai de cobalt, à "bas carbone", grâce à l'utilisation de 80% d'énergie d'origine éolienne mais également via la revalorisation des matériaux de batteries en fin de vie. Les constructeurs mondiaux se livrent une concurrence féroce afin de sécuriser leurs approvisionnements en métaux rares nécessaires à la fabrication des batteries et à la transition vers l’électrique de leur gamme de véhicules. Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a, par exemple, signé un méga-contrat pour le nickel de Nouvelle-Calédonie.

En octobre dernier, Renault avait lui-même annoncé un contrat d'approvisionnement en nickel avec le groupe finlandais Terrafame, après un autre contrat, pour le lithium cette fois, avec l'allemand Vulcan Energy.

Renault vise une baisse de l'empreinte carbone de ses batteries de 20% d'ici à 2025 et de 35% d'ici à 2030 par rapport à 2020, notamment grâce au contrat marocain.

Le groupe français s'assure "ainsi un approvisionnement plus proche de notre écosystème de fabrication de batteries électriques en Europe et à bas carbone", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon France lance une formation diplômante en logistique
Elle met son vase aux enchères pour s'en débarrasser et récupère un pactole
La Nasa confie la fabrication des futures combinaisons pour la Lune à deux entreprises
Le français Vallourec cède sa filiale en Bourgogne à un fonds d'investissement allemand
Redressement fiscal record pour Dassault Systèmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles