Marchés français ouverture 6 h 56 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2120
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    33 489,27
    +929,50 (+2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 012,50
    +43,66 (+4,51 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Comment Renault va produire la R5 électrique en France

·2 min de lecture

Renault et les six organisations syndicales représentatives, y compris la CGT et SUD, ont signé ce mercredi un accord donnant naissance à Renault ElectriCity, regroupant les sites du nord de la France. La future Mégane zéro émission et la petite R5 électrique seront fabriquées à Douai.

Les e 2008, Citroën ë-C4? Délocalisées en Slovaquie pour la première, en Espagne pour les deux autres. La Renault Twingo Electric? Produit en Slovénie. La Dacia Spring? Made in China. Seules, parmi toutes les électriques des marques tricolores, l’ancienne petite Renault Zoé et la très marginale DS3 Crossback E Tense sont assemblées dans l’Hexagone. Dur constat pour l’industrie auto tricolore. Mais cela va changer. Renault et les six organisations syndicales représentatives, y compris la CGT et SUD, ont signé ce mercredi 9 juin un accord donnant naissance à Renault ElectriCity, la nouvelle entité juridique regroupant les sites du Nord de la France: Douai, Maubeuge et Ruitz. But: fabriquer des voitures électriques de gamme moyenne mais aussi des petits véhicules dans l’Hexagone! Une vraie révolution industrielle. Luciano Biondo, le nouveau directeur industriel de ce pôle, va donc rééditer ce qu’il faisait dans ses anciennes fonctions de patron de l’usine : réaliser en France des citadines.

Renault ElectriCity "veut produire 400.000 véhicules électriques en 2025", précise ce mercredi, lors d’un point presse, Luciano Biondo. Ce sera a priori le centre de production de véhicules électriques le plus important et compétitif d’Europe. Renault ElectriCity va "créer 700 emplois directs entre 2022 et 2024, qui s’ajouteront aux 5.000 actuels sur les trois sites". Avec, en plus, la production (à Maubeuge) des nouveaux utilitaires et ludospaces essence et diesel, qui sont actuellement en cours de lancement, ce pôle espère s’approcher d’une production de "500.000 unités en 2025, y compris le Kangoo électrique", prévu en 2022. Il y a toutefois du travail sur la planche. Car la production de Douai est aujourd’hui dérisoire: à peine 25.000 Scénic, Talisman et Espace prévus cette année! Frappé par l’échec complet de sa gamme moyenne supérieure, le site "tourne à 8% de ses capacités", reconnaît Luciano Biondo, un point bas historique et rarissime dans l’industrie européenne.

Douai v[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi