Marchés français ouverture 6 h 56 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 655,36
    +689,35 (+2,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,99 (-3,64 %)
     
  • BTC-EUR

    38 338,70
    -76,71 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    926,84
    -6,30 (-0,67 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Renault va abandonner la Twingo, condamnée par les normes européennes

·2 min de lecture

Le renchérissement des normes de plus en plus contraignantes édictées par les pouvoirs publics condamnent les mini-voitures thermiques pas chères, pratiques et polyvalentes. La Twingo, dont la première était née en 1992, ne sera pas remplacée. Au grand dam de Luca De Meo. Le DG de Renault juge "un peu absurde" que les normes bannissent ces voitures populaires.

La , c’est fini ! "Renault va abandonner le segment A (petites voitures d’entrée de gamme)", affirme Luca De Meo. "Je considère que c’est dommage d’abandonner ce type de véhicules, mais les petites voitures thermiques vont disparaître à cause des règles du jeu" européennes, précise le directeur général de Renault. Avec le durcissement des normes, "ça devient très difficile de rentabiliser un modèle à essence de 3,60 mètres de long". Une situation que le nouveau dirigeant italien de la firme au losange juge "un peu absurde". Car il y a de la demande. Du coup, la Twingo, qui vient d'être commercialisée en une nouvelle version zéro émission, n’aura pas de remplaçante. Et ce, d’autant que Daimler (Mercedes) abandonne son partenariat avec Renault. "On n’est pas capables de faire tout seuls un tel modèle", renchérit Luca De Meo.

La première Twingo

Hommage au moteur C de Renault
Hommage au moteur C de Renault

Un projet franco-allemand

Née en 2014, l’actuelle Twingo III avait été en effet développée conjointement avec les Smart Fortwo - dont la production en Lorraine sera transférée en Chine - et la Forfour - qui était coproduite avec la… Twingo chez Renault en Slovénie ! C’était le projet Edison franco-allemand, qui avait permis de partager les frais de développement à 50-50. 80% des responsabilités techniques avaient été toutefois assumées par Renault. Du coup, 60% des composants en valeur sont communs entre les Twingo III – à moteur arrière - et Smart Fortwo, 75% entre la française et la Forfour à quatre places. Mais, malgré cette étude et production conjointes, le projet n’a jamais été vraiment rentable avec des volumes de ventes insuffisants, notamment côté Daimler. Le site slovène de Novo Mesto a fabriqué à peine 123.000 Twingo et Smart Forfour en 2019 (derniers chiffres publiés). Et il s’est vendu moins de 90.000 Twingo (toujours en 2019).

La Twingo II

Renault Twingo 1.2 TCE et 1.5 dCi 65 (2007)
Renault Twingo 1.2 TCE et 1.5 dCi 65 (2007)

L’abandon de la Twingo à essence sera très partiellement compensé par le probable lancement d’une mini électrique sur la base de la à bas coûts, produite en Chine et commercialisée au printemps prochain. "On se pose [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi