La bourse ferme dans 3 h 10 min

Renault dans le rouge pour la première fois depuis 2009

La première année sans son patron emblématique Carlos Ghosn a été très préjudiciable à Renault. Le constructeur automobile français est tombé dans le rouge l'an dernier pour la première fois depuis 2009, enregistrant une perte nette de 141 millions d'euros. Dans un marché mondial en recul, le groupe au losange a été victime d'une baisse de son activité qui s'est traduite par une chute de sa rentabilité opérationnelle à 4,8 % des ventes, contre 6,3 % en 2018. La marge opérationnelle a chuté de près d'un milliard d'euros à 2,66 milliards. Le chiffre d'affaires s'est replié de 3,3 % à 55,5 milliards. "2019 a été une année difficile pour Renault (...). Nous ne sommes pas satisfaits des résultats", a commenté Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, promettant une baisse de 2 milliards des coûts de structure sur trois ans, lors d'une conférence avec des investisseurs.

>> Notre service - Testez notre comparateur de comptes-titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas

Le constructeur français avait annoncé en janvier un recul de 3,4 % de ses ventes l'an dernier à 3,75 millions de véhicules. Renault a aussi été victime d'une chute de la contribution financière de son allié japonais Nissan en difficulté, tombée à 242 millions d'euros, contre 1,51 milliard en 2018. Jeudi, de mauvaises nouvelles étaient arrivées du Japon où Nissan, détenu à 43 % par Renault, a encore revu à la baisse ses perspectives après une chute de ses profits sur neuf mois. Par ailleurs, les résultats ont été affectés par l'abandon d'une créance fiscale en France, se traduisant par une charge de 753 millions d'euros.

>> Notre service - Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse, le tout en bénéficiant d’un avantage fiscal

Prévisions identiques pour 2020

Alors qu'un nouveau directeur général, Luca de Meo, recruté chez Seat (groupe Volkswagen), est attendu au 1er juillet, le redressement pourrait prendre un peu de temps. Pour

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Free, RED by SFR, Cdiscount Mobile : 3 forfaits mobiles en promotion
Taxes : Washington durcit encore le ton face à Airbus
Cette technique pour protéger les radars tourelles
Épinglé par la DGCCRF, le patron d'Intermarché demande les mêmes sanctions pour les fournisseurs
Euro 2020 : l'UEFA a enregistré un record de demandes de billets