Marchés français ouverture 7 h 6 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 713,97
    +377,96 (+0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Renault restyle le 4x4 russe Lada Niva en attendant son remplacement en 2024

·2 min de lecture

En attendant le futur Niva, sur base de Clio, Renault restyle le vieux 4x4 russe né en 1977, sous l'appellation Travel. Un modèle à partir de 8.200 euros en Russie.

Lada Niva Travel. Non, ce n’est pas encore le nouveau 4x4 que les bureaux d’études de Renault et du constructeur russe Avtovaz (Lada) concoctent pour 2024. Le Niva Travel -, dont Luca De Meo, directeur général de Renault, a salué l’avènement vendredi dernier à l’Assemblée générale des actionnaires du groupe tricolore - est un ancien… Chevrolet Niva restylé, qui s’appelle Lada. Sorti en 1977, le a été le premier 4x4 compact polyvalent. Il a connu un grand succès en Europe, et notamment en France où la publicité de l’époque l’appelait la voiture "verte" apte aux découvertes de la nature… Autres temps ! Très compact (3,75 mètres de long en version trois portes, contre 4,05 pour une Clio V), doté de capacités exceptionnelles en tout-terrain - apte à grimper des pentes jusqu’à 58%, de franchir des gués de 60 centimètres et de traverser une congère d’un mètre de neige -, facile à entretenir et pas cher (6.000 euros en Russie, 12.000 euros quand il était encore importé en France en 2016), le a été produit à raison de deux millions d'exemplaires au cumul. Malgré une fiabilité médiocre à cause d’une qualité de fabrication très "soviétique". Des centaines d’exemplaires hantent encore les campagnes françaises, surtout en montagne.

Lada Niva Travel

Une ex-coentreprise avec GM

Mais le plus connu des véhicules russes avait étrangement échappé à Renault, depuis sa prise de contrôle d’Avtovaz. Ce n’est que fin 2019 que la firme au losange l’a récupéré. Car ce Niva était produit - pendant dix-huit ans - par une coentreprise spécifique entre A, laquelle a pris fin il y a près d’un an et demi. Or, cette société commune produisait non seulement le Lada Niva sous sa forme originelle, mais aussi un dérivé esthétiquement "modernisé" sous le label jugé plus flatteur de Chevrolet Niva. C’est ce dernier qui fait aujourd’hui l’objet d’un profond restylage pour accompagner l’ancien Niva, en attendant la grande nouveauté, pas encore prête. Le moteur reste le vieux quatre cylindres 1.7 atmos[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi