La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 651,20
    -1 425,13 (-4,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Renault, Peugeot, Citroën mis en examen: nouveau coup contre le diesel "made in Europe"

·2 min de lecture

Après Renault et Peugeot, Citroën est mis en examen pour tromperie sur les vieux diesels. En principe, l'ex-groupe PSA risque jusqu'à 5 milliards d'euros d'amende. Le hic: la législation européenne était floue à l'époque.

Sale temps pour le diesel, déjà à terre. Après Renault le 8 juin, Peugeot a été mis à son tour en examen le 9 juin pour tromperie sur ses vieux moteurs à gazole. Citroën suit ce jeudi. "Tromperie entraînant un danger pour la santé de l'homme ou de l'animale, selon une source judiciaire. Une vieille histoire qu’on avait oubliée, suite au . Après le "Dieselgate", des investigations avaient été lancées en France. La commission Royal avait alors mesuré les émissions d’une centaine de véhicules diesel, censément représentatifs du parc roulant français.

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) avait ensuite transmis ses conclusions à la justice en novembre 2016 pour Renault, février 2017 pour l’ancien groupe PSA (Stellantis). Dans le cadre d’informations judiciaires ouvertes dans la foulée en 2016 et 2017, Renault doit du coup déposer un cautionnement de 20 millions d’euros, Peugeot 10 millions, Citroën 8, pour l’éventuel paiement des dommages et des amendes. Renault fournira aussi une garantie bancaire de 60 millions pour indemniser les éventuels préjudices, Peugeot 30, Citroën 25. Fiat sera auditionné à son tour en juillet, annonce le groupe Stellantis dont ces marques font partie. Il pourrait aussi être mis en examen.

"Renault conteste fermement les faits reprochés", déclarait le 8 juin dernier , directeur de l’ingénierie du groupe au losange… après une carrière chez l’ex-PSA. "Nous venons juste d’avoir accès au dossier. Et les premières expertises que nous avons découvertes établissent que Renault n’a pas eu de logiciels truqueurs", ajoutait-il. "Nos filiales sont fermement convaincues que leurs systèmes de contrôle des émissions répondaient à toutes les exigences applicables à l'époque et continuent aujourd’hui de les respecter", a plus laconiquement indiqué Stellantis dans un communiqué diffusé mercredi soir. Mais, lorsque la DGCCRF avait finalisé ses investigations en 2017, le même Gilles Le Borgne avait [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi