La bourse ferme dans 2 h 24 min
  • CAC 40

    6 653,70
    +44,39 (+0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 123,26
    +20,23 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    34 930,93
    -127,59 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1889
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 830,20
    +25,60 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    33 388,53
    -399,04 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    931,13
    +1,20 (+0,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,75
    +0,36 (+0,50 %)
     
  • DAX

    15 635,50
    +65,14 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    7 082,13
    +65,50 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,58
    +102,01 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    4 400,64
    -0,82 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 782,42
    +200,76 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    26 315,32
    +841,44 (+3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3951
    +0,0042 (+0,30 %)
     

Renault et Peugeot: la guerre de l'électrification

·2 min de lecture

Après avoir misé sur la seule motorisation électrique, Renault privilégie l'hybride. Au contraire de PSA, qui vise surtout le zéro émission. Deux transitions stratégiques avant la fin annoncée du diesel.

Voilà bientôt dix ans, Renault lançait sa Zoé électrique et PSA son SUV Peugeot 3008 Hybrid4. Les deux constructeurs tricolores affichent alors des stratégies opposées. L'Alliance Renault-Nissan, dirigée par Carlos Ghosn, veut une rupture technologique. Les hybrides ne sont qu'une technique de transition sans intérêt. PSA, qui a essuyé un échec commercial avec sa Peugeot 106 électrique de 1995, préfère de son côté acheter des véhicules zéro émission au japonais Mitsubishi et investir sur l'hybride avec moteur électrique d'appoint. Dix ans plus tard, changement complet de panorama. Peugeot (Stellantis) mise sur sa Peugeot zéro émission ainsi que son dérivé SUV e-2008, tandis que Renault parie sur l'hybride avec ses Clio et Captur.

Qui plus est, l'ex-Régie aime tellement l'hybride qu'elle table sur ses deux formes : la simple, auto-alimentée en roulant, comme chez Toyota pour une autonomie électrique limitée à 2 km ; et la version rechargeable, au rayon d'action de 40 km. Renault déploie d'ailleurs son hybride E-Tech sur toute sa gamme pour remplacer les diesels et prépare même le lancement d'un SUV compact 4×4 de 280 chevaux.

Lire aussi

"C'est une technologie efficace, cruciale pour l'avenir de Renault", souligne Gilles Le Borgne, directeur de l'ingénierie du groupe au losange. Renault à fond sur l'hybride et Stellantis qui ne jure plus que par l'électrique ? Pas si simple. En fait, les deux constructeurs diversifient leur offre pour répondre aux injonctions de Bruxelles, avec plusieurs "scénarios modulaires", car les futures normes européennes d'émissions des véhicules ne sont pas tout à fait figées (lire notre article sur les futures normes de pollution de l'Union Européenne).

Des plateformes multi-énergies chez Renault et Stellantis

A côté de l'hybride E-Tech, Renault poursuit donc le développement de ses électriques. Et commercialisera d'ici quelques jours une Dacia Spring zéro émission à bas coûts (16 990 euros hors bonus, lire notre ), puis fera rouler en fin [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Captur, Mégane berline, Arkana... Renault met l'hybride à toutes les sauces Peugeot e-208 et Renault Zoé : chères et peu pratiquesLa Renault Clio E-Tech tient tête à la Toyota Yaris Hybride, élue voiture de l'annéeRenault Captur hybride rechargeable: une réussite, mais fiabilité à confirmerRenault Mégane E-Tech et Kia Ceed Plug-in : roulez en charge !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles