La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 700,79
    -246,31 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 078,55
    -161,38 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0523
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 171,46
    -175,96 (-1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,19
    -0,62 (-0,15 %)
     
  • S&P 500

    3 954,86
    -43,98 (-1,10 %)
     

Renault : sa nouvelle filiale électrique "Ampere" bientôt en Bourse

© SP/Renault

Le constructeur automobile français Renault a présenté mardi 8 novembre une "révolution" qui doit attirer les investisseurs, lançant son projet de faire entrer ses voitures électriques en Bourse et partageant l'ancien monde de la motorisation thermique avec le Chinois Geely. Sa nouvelle filiale électrique baptisée "Ampere" - sans accent - rassemblera 10.000 salariés en France pour produire un million de véhicules électriques sous marque Renault à horizon 2031, a précisé le groupe en amont d'une journée dédiée aux investisseurs à Paris. Ampere vise plus de 30% de croissance annuelle dans les huit prochaines années, et 10% de marge en 2030, contre 4,7% pour le groupe Renault au premier semestre 2022.

Ampere produira notamment les nouvelles Renault 5 et Renault 4 dans le Nord de la France. La marque au losange compte introduire cette filiale à la Bourse de Paris "au plus tôt au second semestre 2023" et financer ainsi son coûteux virage électrique tout en conservant "une forte majorité" dans Ampere. Le fabricant américain de puces électroniques Qualcomm, fournisseur de Renault, s'est déjà positionné comme actionnaire d'Ampere. Renault, dont l'Etat français et Nissan possèdent chacun 15%, doit encore préciser la part que prendra son partenaire japonais dans sa nouvelle filiale électrique. Cette réorganisation annonce une refonte profonde de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, avec une réduction de la part de Renault au capital de Nissan.

Du côté des moteurs thermiques, Renault partagera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Lamborghini travaille sur un modèle de série 100% électrique
Prix des carburants : l'essence en hausse, le gazole en baisse
Fin des voitures thermiques en 2035 dans l'UE : Beaune en faveur de la clause de revoyure
Fin des voitures thermiques en 2035 dans l'UE : Thierry Breton plaide la clause de revoyure
Flashé à 203 km/h, un automobiliste étranger a payé 1.750 euros pour repartir avec sa Porsche