La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 433,26
    +116,94 (+0,39 %)
     
  • Nasdaq

    11 202,76
    +26,35 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9898
    -0,0088 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 460,66
    +17,30 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,01
    +0,61 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    3 804,26
    +13,33 (+0,35 %)
     

Renault lance ses électriques en Amérique latine, un pari surréaliste

Image © Dacia

La firme au losange lance au Brésil sa Kwid E-Tech zéro émission à bas coûts, connue en Europe sous le nom de Dacia Spring. Trois autres véhicules électriques suivront en Amérique latine. Renault se dit leader des zéro émission en Amérique latine. Mais avec des volumes dérisoires: à peine plus de 3.300 véhicules vendus au cumul depuis 2013.

se lance dans les électriques en Amérique du sud. La firme commercialise ainsi actuellement au Brésil sa Kwid E-Tech zéro émission à bas coûts, connue en Europe sous le nom de Et ce, en attendant de la vendre au premier semestre 2023 en Colombie, Argentine, Uruguay, au Chili, Mexique. Renault a aussi annoncé mercredi dans un communiqué qu’il allait vendre les Mégane et les utilitaires Master ou Kangoo dits zéro émission en Amérique latine au premier semestre prochain. Au Brésil, la firme au losange affirme avoir déjà reçu 750 pré-commandes pour sa mini-Kwid E-Tech. 200 unités seront, via la filiale Mobilize Financial Services, destinées à la location par les chauffeurs d’Uber de la ville de São Paulo.

Renault avait déjà livré au compte-gouttes quelques électriques ainsi que des Twizy au Brésil. La marque "gère le plus grand réseau de distribution de véhicules électriques (au Brésil) et offre son expertise mondiale", se vante le constructeur. Renault ne donne toutefois aucune perspective de volume pour ses nouveautés. La firme de Boulogne-Billancourt se dit leader des électriques en Amérique latine. Mais avec des volumes dérisoires: à peine plus de 3.300 véhicules vendus au cumul depuis 2013.

Des véhicules importés

Les espoirs pour les nouveaux venus sont très minces. D’ailleurs, aucun des modèles électriques ne sera produit sur place. Si Renault produit la thermique au Brésil, la version électrique viendra… de Chine comme la Dacia Spring vendue en Europe, la Mégane E-Tech de Douai (Nord), le Master de Batilly (Meurthe-et-Moselle), le Kangoo de Maubeuge (Nord). La part de marché totale des véhicules électriques et hybrides rechargeables n’atteint, il est vrai, même pas 1% au Brésil!

Ce ne sont donc pas les quatre nouveautés qui vont renforcer les positions de Renault en Amérique latine, où le constructeur est toutefois un acteur historique. La firme tricolore produit en Argentine depuis 1955. Au Brésil, elle a fabriqué quelques Dauphine de 1959 à 1968 (90.000 en di[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi