La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 910,82
    +313,28 (+0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Le Renault Espace se meurt, mais un SUV sept places reprendra le nom en 2023

·2 min de lecture

EXCLUSIF. L'Espace sera arrêté cette année, mais Luca De Meo, le directeur général de Renault, ne veut pas se passer d'un nom emblématique. Dès lors, la version rallongée du SUV Austral devrait reprendre l'appellation en 2023. Mais la fabrication sera... espagnole. Un futur SUV-coupé Renault est aussi au programme

est mort, vive l’Espace! Si ce monospace emblématique, né en 1984, sera arrêté cette année, le nom devrait perdurer, selon nos informations. Le directeur général de Renault, , connaît en effet le pouvoir évocateur de cette appellation historique. "Nous avons probablement une solution pour remplacer l’en gardant ce nom", nous indiquait récemment le dirigeant. Dès lors, ce serait la version longue sept places du futur SUV Austral qui reprendrait l’appellation évocatrice de liberté, d’horizons lointains. Déjà, avec le nom Austral, le constructeur voulait évoquer les voyages. "Et si le vrai luxe c’était l’Espace", affirmait déjà une publicité à la fin des années 90, en jouant sur les mots.

Commercialisation en 2023

Cette déclinaison restylée et allongée à environ 4,70 mètres devrait être "livrable au printemps 2023" d’après nos sources. Elle arrivera six mois après l’Austral (cinq places). Ces deux véhicules doivent être assemblés en Espagne, à Palencia. D'une longueur totale de 4,51mètres, l’Austral sera présenté, lui, dès le printemps prochain. Les livraisons "doivent débuter en juin sur certains marchés, mais pas en France a priori", souligne une source officieuse. Car "la version ne devrait être prête qu’un peu plus tard". Or, avec les lourds malus qui se sont encore aggravés au 1er janvier dans l'Hexagone, Renault attendra la version hybride avant d’y lancer sa nouveauté. Celle-ci devrait donc être livrée aux premiers clients "vers octobre-novembre 2022", assure-t-on en interne chez Renault. L’Espace, qui remplacera de fait le monospace compact mais aussi le SUV Koleos, recevra a priori les mêmes moteurs à essence 1.3 TCe développés en commun avec Daimler, dotés d’une hybridation légère de 12 volts, en version de 140 chevaux et 160 chevaux, ainsi que, donc, les E-Tech pleinement hybrides utilisant le nouveau trois cylindres Renault 1,2. On évoque des puissances de 200 chevaux. Cette mécanique devrait être plus sobre encore et émettre corrélativement moins de CO2. [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles