La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,20 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 929,65
    +291,80 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,25 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,50 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,84 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3671
    -0,0050 (-0,36 %)
     

Renault Captur E-Tech: Un hybride plus agréable que chez Toyota

·2 min de lecture

ESSAI AUTO DU WEEK-END - Voici un Captur en version simple hybride non rechargeable. Moins cher de 3.650 euros (bonus compris), le véhicule est sobre, agréable à conduire, sûr et pratique. Une offre réellement intéressante depuis que Renault a supprimé le diesel.

La mécanique hybride Renault E-Tech gagne du terrain et se… démocratise. Trop cher, le Captur hybride rechargeable? Voici le même mini-SUV en version… non rechargeable. L’avantage: 4.650 euros de moins (3.650 avec la déduction du bonus provisoire dont bénéficie la rechargeable)! Pas négligeable. Certes, c’est encore 1.850 de plus par rapport à une simple motorisation équivalente à essence. Mais, depuis la disparition du diesel en janvier dernier, la version hybride se justifie par ses moindres consommations, qui permettront de pallier relativement vite le différentiel de tarif.

Une offre vraiment intéressante cette hybride, qui a en plus le mérite de plus de simplicité ! Tout le monde n’a pas où recharger! C’est exactement la mécanique de la Clio et de l’Arkana. Pariant exclusivement sur l'électrique, Carlos Ghosn, l’ex-PDG déchu de Renault, estimait dans les années 2010 que l'hybride c'était du passé. Mais, devant le succès de Toyota et la conversion des Allemands comme de PSA (Stellantis), l'ancien-patron de l'Alliance franco-nippone avait fini par donner son feu vert à la technologie E-Tech.

Mécanique agréable et sobre

La prise en mains comme la conduite est remarquablement facile. Trois modes de conduite existent: le mode Sport apporte plus de puissance et de réactivité. Mais il est un rien brusque. Le mode Eco est peu utilisable si l’on veut un tant soit peu de répondant. Le "My Sense" apparaît le plus approprié en ville et sur autoroute. Il génère suavité et fluidité. En ligne avec le caractère fondamentalement placide de l’hybride. Certes, les accélérations sont en retrait par rapport à l’hybride rechargeable. Mais la voiture est fluide et fort agréable à mener. Sans l’effet "mobylette" (sensation de glissement avec beaucoup de bruit) si agaçant sur les hybrides Toyota. En fait si, il existe, mais faiblement. Les démarrages se font en silence et le recours à un fonctionnement électrique est fréquent. L'engin n'a évidemment aucune prétention dynamique. Une [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles