Marchés français ouverture 8 h 56 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1148
    -0,0097 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 966,50
    -39,36 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    813,93
    -5,57 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Renault bientôt devant les tribunaux ? Ce qu’on reproche à son moteur à essence

·2 min de lecture

Distingué lors des affaires AZF et du Levothyrox, un cabinet d’avocats appelle les propriétaires de voitures Renault, Dacia et Nissan à se joindre à une action collective, pour obtenir dédommagement suite aux pannes de leur moteur à essence 1.2 TCe et 1.2 DIG-T.

C’est un fait, les moteurs essence et Diesel de nos voitures consomment davantage d’huile qu’il y a quinze ans. Jusqu’à environ un litre aux mille kilomètres, cette consommation est considérée comme normale par les constructeurs. Le client, lui, s’en émeut bien souvent, habitué qu’il est depuis des décennies à ne plus faire d’appoint entre deux vidanges, malgré l’allongement des intervalles entre deux révisions.

Sur la plupart des voitures modernes, un message au tableau de bord surgit lorsque la quantité (ou la pression) de lubrifiant devient insuffisante — mais tous les conducteurs n’y prennent pas garde. Sans compter que la mécanique peut avoir le temps de souffrir avant l’apparition de l’alerte. Avec des conséquences plus ou moins graves.

Des moteurs Renault 1.2 TCe et Nissan 1.2 DIG-T au défaut bien connu

Dans le cas du moteur à essence connu sous les appellations commerciales de Renault 1.2 TCe, Dacia 1.2 TCe et Nissan 1.2 DIG-T (types H5Ft et HRA2DDT produits de 2012 au 11 mai 2016), le calculateur électronique qui supervise tous les paramètres de fonctionnement autorisait une pression trop faible dans le collecteur d’admission, qui ne s’opposait plus à la remontée d’huile à hauteur du joint d’étanchéité du piston (appelé segment de piston). D’où une consommation d’huile anormalement élevée, et l’obligation de procéder à un apport de lubrifiant avant l’heure de la vidange.

Lire aussi

Nous employons l’imparfait car, selon nos confrères du journal spécialisé L’Argus, ce défaut — détecté par Renault en 2014 — a donné lieu à une reprogrammation du calculateur lors du passage en atelier des véhicules pour la révision. Les enquêteurs de L’Argus qui ont pu consulter la note technique diffusée dans les réseaux Renault, Dacia et Nissan expliquent que la pression dans le collecteur est ainsi accrue, “lorsque la charge moteur est faible”. Par exemple lors des évolutions en ville, à faible allure.

Hélas ! Tous les véhicules n’ont pas été religieusement entretenus da[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Stellantis maintient la production d'un moteur essence sur le site de DouvrinDacia Duster EDC: Le champion des prix bas devient une référence absolueA 14.990 euros, le Dacia Jogger est moins cher de 50% que les concurrentsRenault Grand Scénic TCe: Requiem pour une super routière des famillesPourquoi le moteur à essence va consommer un peu d'eau

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles