La bourse ferme dans 2 h 50 min

Renault bientôt à court de cash: faut-il croire à ce scénario?

1 / 2

Renault bientôt à court de cash: faut-il croire à ce scénario?

Renault va-t-il bientôt se retrouver à court d'argent frais? C'est la question que se posent les investisseurs, alors que l'action a plongé en fin de semaine dernière. Elle se vend à seulement 36 euros, c'est trois fois moins qu'il y a deux ans.

Une dégringolade causée par une note de Citigroup qui a mis le feu aux poudres, explique François Chaulet, directeur général de Montségur Finance.

"Vous avez l'étude de Citi avec un petit mot assassin qui dit que Renault risque d'être à court de cash dans les douze mois et va devoir trouver des sources de financements et donc se situe dans une impasse financière", explique-t-il.

Vers une cession des parts de Nissan ?

Une urgence telle que Renault pourrait lancer une augmentation de capital de 3 milliards d'euros ou alors,  vendre des parts de Nissan, prévoit Citigroup.

Aujourd'hui, les analystes estiment que 'le marché n'a pas pris conscience de l'ampleur des défis auxquels le constructeur français est confronté". Parmi ces défis, investir dans l'automobile du futur. Un problème de taille donc. D'autant que, comme le soulève Citigroup, l'alliance Renault-Nissan bat de l'aile aujourd'hui et jusqu'à présent, elle n'a pas assez investi sur le long-terme dans la recherche et le développement.

Si Renault n'est pas dans une forme olympique, le secteur automobile dans son ensemble a été largement maltraité en Bourse l'année dernière. Renault signe d'ailleurs la pire performance du secteur en Europe.

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi