La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 997,78
    -432,10 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 265,51
    -195,99 (-1,71 %)
     
  • Nikkei 225

    27 820,40
    +42,50 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0508
    -0,0023 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    19 518,29
    +842,94 (+4,51 %)
     
  • BTC-EUR

    16 283,21
    -125,17 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,27
    -6,95 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 005,74
    -65,96 (-1,62 %)
     

Renationalisation d'EDF : feu vert de l'Autorité des marchés financiers

© REUTERS/Eric Gaillard/File Photo

Nouvelle étape en vue de la renationalisation d’EDF. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a donné son feu vert ce mardi au projet du rachat complet de la société d’énergie. L’État, qui détient déjà 84% du capital de la société, prévoit d’acquérir les 16 % restants, au prix de douze euros par action. Sa décision « motivée » devrait être publiée dans « un délai rapide », alors que l’acquisition de ces titres est supposée se dérouler jusqu'au 8 décembre. Selon l’AFP, l’État actionnaire espère obtenir, à la clôture de cette OPA , 90% du capital. Il s’agit du seuil à partir duquel une procédure de retrait obligatoire de la Bourse peut être lancée pour récupérer des titres.

L’opération, considérée comme stratégique, est chiffrée à 9,7 milliards d'euros. Elle doit permettre d’envoyer un signal de confiance aux investisseurs de dette. L’État a cet objectif de construire six réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR avec une option pour huit autres. Mais avec le recul de sa production électrique, EDF connaît des difficultés financières. Son parc nucléaire est en partie indisponible à cause de problèmes de corrosion, de maintenances programmées et de mouvements sociaux . Il faut aussi prendre en compte le bouclier tarifaire qui protège les Français face aux hausses importantes du prix de l'énergie.

Lire aussi - EDF : un projet de « démantèlement » toujours à l’étude selon un député, le gouvernement dément

Les petits actionnaires toujours remontés

À la fin de l’année, la dette...


Lire la suite sur LeJDD