Marchés français ouverture 5 h 24 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 271,41
    -121,63 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0470
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 395,76
    +164,87 (+0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,36
    +2,89 (+0,67 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Remplacer Ferrand et Castaner à l'Assemblée: l'autre casse-tête du camp présidentiel

ELIOT BLONDET-POOL/SIPA/1907141103

L'ancien président de l'Assemblée nationale, et l'ex-président du groupe LREM, ont tous deux perdu leur poste de député lors des élections législatives du 19 juin 2022. Remplacer ces Marcheurs de la première heure est un casse-tête pour le camp présidentiel. Réponse le mercredi 22 juin.

Les soucis s'accumulent pour . Un gouvernement à reconstruire - , une Assemblée nationale divisée et sans nette majorité, ... Et deux cadres indéboulonnables de son camp à l'Assemblée eux aussi défaits aux législatives: et Tous deux des Marcheurs de la première heure, les deux piliers d' la coalition du camp présidentiel et Renaissance (ex-LREM), occupaient des postes clés au Parlement. Richard Ferrand était le président de l'Assemblée, tandis que Christophe Castaner menait le groupe LREM. Et les remplacer ne s'annonce pas facile.

"C’étaient deux symboles, décrit Christian Le Bart, politologue à Sciences Po Rennes. Il s’agissait de personnalités de premier plan depuis 2017. Ce sont des Macroniens purs et durs. Une des caractéristiques de , jusqu'ici, était que le parti était un investissement gagnant pour les politiques qui quittaient leur ancien parti pour y faire carrière. Et là, d’un seul coup, on a un revers de la médaille. Ils se retrouvent le bec dans l’eau."

Un manque de figures politiques

Mais au-delà du symbole, c'est bien l'expérience des deux hommes, tous deux passés par le et habitués aux jeux d'appareils politiques, qui va manquer à la majorité. "Une des caractéristiques de la Macronie, c’est son double personnel politique, explique Christian Le Bart. D'un côté, des novices qui viennent de la société civile; de l'autre, un deuxième personnel politique, plus rompu à ce métier. Lors du premier quinquennat, les novices n’ont pas imprimé. On a eu beaucoup de mal à dégager des personnalités au sein de ce collectif. On n’a pas eu l’avènement d’une génération politique nouvelle qui aurait pris la place de l’ancienne." Résultat: le camp présidentiel manque de personnel pour occuper les postes-clés. "La présidence de l'Assemblée et celle du groupe nécessitent beaucoup de savoir-faire politique, et le contexte va leur donner encore plus d’importance", signale Christian Le Bart, qui pointe un "manque de ressources humaines" dans le camp présidentiel.

Lire aus[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles