La bourse ferme dans 1 h 17 min
  • CAC 40

    6 263,11
    +52,56 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 007,94
    +31,53 (+0,79 %)
     
  • Dow Jones

    34 023,83
    -113,48 (-0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,2025
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 787,50
    -5,60 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    45 512,41
    -878,89 (-1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 276,97
    +33,92 (+2,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,31
    -0,04 (-0,07 %)
     
  • DAX

    15 278,90
    +82,93 (+0,55 %)
     
  • FTSE 100

    6 916,74
    +21,45 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 930,37
    -19,85 (-0,14 %)
     
  • S&P 500

    4 165,36
    -8,06 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3844
    -0,0088 (-0,63 %)
     

Le remplaçant du Renault Twizy ne sera pas conçu par Renault

·2 min de lecture

EXCLUSIF – Renault a dévoilé il y a quelques mois le prototype Mobilize EZ-1 qui annonce la succession du quadricycle électrique Twizy. La conception de ce futur modèle sera externalisée.

Mi-janvier, Luca De Meo dévoilait son plan "Renaulution", dont le but était de définir la stratégie de Renault dans les années à venir. Le programme concernait certes la marque au Losange, mais également ses satellites Dacia et Alpine. A ces deux labels s'en ajoutait un nouveau, . L'offre de cette nouvelle marque, qui promet une consommation de l'automobile comme un service comporte quatre modèles : la Dacia Spring, un utilitaire qui sera la traduction en série du concept-car EZ-Flex, une berline chinoise, la Ezoom Yi, issue du partenariat avec Jiangling et, enfin, un petit véhicule dénommé EZ-1.

Urbain et électrique, le EZ-1 peut être considéré comme le successeur de l'actuel Twizy, proposé en version avec ou sans permis. Comme la Citroën Ami, ce modèle promis pour 2023 sera homologué dans la catégorie administrative des quadricycles. Avec une longueur de seulement 2,30 m, il sera encore plus compact que sa rivale aux chevrons, sans pour autant négliger le confort. Le Twizy, décrié de ce point de vue, semble avoir servi de leçon : cette fois, les deux passagers seront placés côte-à-côte et protégés des éléments par un habitacle fermé.

Renault a fait le choix d'externaliser la conception de ce modèle. Selon nos informations exclusives, le développement de l'EZ-1 sera confié intégralement à une société de prestations de services en ingénierie. Parmi les quatre avec lesquelles travaille Renault, deux d'entre elles sont en ballotage : Akka et Segula. Si le procédé peut surprendre, il convient de rappeler que Citroën a procédé de même avec son Ami, dont la responsabilité a été confiée à Altran. D'une part, les enjeux de savoir-faire technologiques sont faibles sur des véhicules très simples comme les quadricycles. D'autre part, ces constructeurs n'ont que peu d'expérience en interne pour la conception de ce type de véhicules. Cela n'a pas empêché Citroën de rencontrer d', qui fait actuellement l'objet d'une .

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi