La bourse ferme dans 6 h 34 min
  • CAC 40

    6 276,19
    -82,55 (-1,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 663,76
    -44,63 (-1,20 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 857,00
    +9,20 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    27 282,43
    -1 254,05 (-4,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,77
    -21,11 (-3,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,09
    -0,20 (-0,18 %)
     
  • DAX

    14 037,38
    -138,02 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 467,69
    -45,75 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2482
    -0,0106 (-0,85 %)
     

“La remontée des taux d’intérêt français va poser problème”

·1 min de lecture

Pour beaucoup d’économistes européens, en début d’année, la visualisation de l’exercice économique 2022 paraissait transparente : la croissance post-Covid devait se poursuivre, à un rythme d’environ 4%, nonobstant une inflation encore qualifiée de transitoire à l’époque. Trois mois et demi plus tard, et sous le prétexte un peu fallacieux de la guerre d’Ukraine (alors que l’inflation selon nous est largement monétaire, surtout en Europe, comme en atteste la modération salariale en période d’inflation désormais à 6-7% sur le continent), le consensus est révisé à 2,8%. Rexecode prévoit par exemple une croissance en France de 2,9% en 2022 et 0,4% en 2023 (en intégrant, justement, une hausse des taux directeurs de la BCE vers le quatrième trimestre 2022).

Il faut d’emblée signaler que les banques centrales ne sont pas complètement maîtres du sujet : si la Fed aux USA a entamé sa remontée des taux courts, et si la BCE a vaguement pré-annoncé une hausse vers la fin de l’année, ce sont surtout les anticipations des investisseurs et l’évolution de la masse monétaire (la BCE continue au moins jusqu’au troisième trimestre à racheter à tour de bras des titres de dettes) qui déterminent le niveau des obligations souveraines (et donc des taux qui leur sont associés). Ainsi, le 10 ans US est déjà à près de 2,85% (pour 1,5% au début de l’année, et alors que ce niveau à près de 3% n’était pas attendu avant la fin de l’année !) et le rendement des bons du Trésor français à 1,3%, alors que ces derniers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jean-Luc Mélenchon demande aux Français de l'"élire Premier ministre" aux législatives
La mystérieuse hépatite aigüe des enfants a été détectée en France
La Chine confirme le rebond de sa croissance, mais l'économie fait face "à des défis importants"
Des travaux sur des lignes ferroviaires entre la Normandie et Paris, un trafic de médicaments à Roissy... Le flash éco du jour
À Paris, la fréquentation des touristes étrangers explose pour le week-end de Pâques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles