La bourse est fermée

Vers une remise à plat des pensions de réversion?

1 / 2

Vers une remise à plat des pensions de réversion?

Dans le cadre de la réforme des retraites, le gouvernement envisagerait une harmonisation des pensions de réversion. Une hypothèse qui inquiète certaines organisations syndicales.

"Doit-on maintenir des pensions de réversion?". C’est la question posée par le Haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, dans une note transmise récemment aux partenaires sociaux. De quoi nourrir un peu plus leurs inquiétudes sur la réforme des retraites qui fait l’objet d’une "grande consultation citoyenne" depuis la fin du mois de mai.

Dimanche, la ministre des Solidarités et de la Santé a indiqué sur RTL que la suppression des pensions de réversion "n’est pas la question" mais que leur remise en cause n’était pas exclue: "Il y a 42 régimes de retraite différents, certains ont des pensions de réversion très importants, d'autres pas, donc tout est sur la table, tout fait l'objet de concertations", a-t-elle poursuivi, estimant toutefois que la réversion "n'est pas un sujet en soi, le sujet c'est celui des droits non contributifs" (prestations dont le versement ne dépend pas d'une cotisation préalablement payée par l'assuré, ndlr).

Réduire les inégalités

Représentant une dépense totale annuelle de 35 milliards d’euros en France, la pension de réversion permet de compenser la perte de pouvoir d'achat du conjoint survivant et/ou des enfants à charge qui récupèrent une partie de la pension de l'assuré décédé. Certains régimes de base n'en versent aucune et la plupart imposent des conditions d’âge et de ressources aux bénéficiaires.

4,4 millions...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi