Marchés français ouverture 5 h 40 min
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • Nikkei 225

    28 735,36
    -16,26 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1287
    -0,0033 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 057,36
    -23,16 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    51 123,83
    +2 585,44 (+5,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,40
    -16,01 (-1,10 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     

Remboursement des soins: pourquoi il faut créer une "Grande Sécu"

·2 min de lecture

TRIBUNE - Pour l'économiste Brigitte Dormont, professeur à Paris Dauphine-PSL, spécialiste de la santé, le système actuel de double financement des soins par l’Assurance maladie et les mutuelles a des effets délétères. Il faut pousser le projet d’unification, proposé au gouvernement, qui profiterait aux usagers.

Le modèle social français pourrait connaître une petite révolution. A la demande du ministre de la Santé , le Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie (HCAAM) vient de dessiner plusieurs scénarios pour une meilleure articulation entre Sécurité sociale et assurances complémentaires dans le remboursement des soins. L’enjeu est crucial. La France a un système de financement unique au monde, qui mêle la solidarité nationale et les complémentaires. A la différence des autres pays, où les assurances privées remboursent les soins non couverts par la solidarité nationale, le système est mixte, chacun remboursant les mêmes soins. Exemple : la Sécurité sociale couvre 70 % du prix d’une consultation médicale et les complémentaires 30 %.

Un système délétère qui coûte cher à la collectivité

Ce système de double financement a des sur l’efficience et l’équité des soins qui ont été largement démontrés : , cotisations plus élevées pour les personnes âgées, etc. Pis, cela freine des évolutions souhaitables, comme la généralisation du tiers payant ou un paiement plus qualitatif des médecins. Ce n’est pas un hasard si, durant la crise sanitaire, par souci d’efficacité, le remboursement des soins les plus urgents a été garanti à 100 % par l’Assurance maladie : tests, vaccination, téléconsultations. Il est donc impératif de mieux séparer les domaines d’intervention. Trois des quatre scénarios présentés par les experts du HCAAM vont dans ce sens.

Trois scénarios pour créer une "Grande Sécu"

Le scénario appelé "Grande Sécu", que propose l’, couvre les soins à 100 % pour toute la population. Pour l’optique, le dentaire et les audioprothèses, cette couverture à 100 % ne concernerait toutefois que certains équipements, ce qui laisserait une petite place aux assurances complémentaires. Un autre scénario proche prévoirait que les remboursements à 100 % par la Sécu de l’optique, du dentaire et des audioprothèses seraient réservés aux personnes à bas revenu. Le troisième scénario, enf[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles