La bourse ferme dans 43 min
  • CAC 40

    6 521,79
    -35,61 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 742,32
    -35,06 (-0,93 %)
     
  • Dow Jones

    33 789,16
    -209,88 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0048
    -0,0044 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    1 760,20
    -11,00 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    21 325,71
    -2 191,59 (-9,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,60
    -33,00 (-6,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,12
    +0,62 (+0,69 %)
     
  • DAX

    13 589,87
    -107,54 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 562,67
    +20,82 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 748,67
    -216,67 (-1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 240,22
    -43,52 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1807
    -0,0126 (-1,06 %)
     

Non-remboursement de fraude bancaire : UFC-Que Choisir porte plainte contre 12 banques

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a porté plainte contre douze banques qu'elle accuse de refuser de rembourser leurs clients victimes de fraudes.

Douze banques sont dans le collimateur d'UFC-Que Choisir. L'association de consommateurs a en effet affirmé, mardi 28 juin, avoir déposé plainte contre douze établissements bancaires qu'elle accuse de refuser de rembourser leurs clients victimes de fraudes. Dans sa plainte pour "pratiques commerciales trompeuses", UFC-Que Choisir vise La Banque postale, Crédit agricole, Banque populaire, BNP Paribas, Société générale, CIC, LCL, Boursorama, ING, Nickel, Cetelem et Floa Bank.

Selon l'association, qui a analysé 4.300 signalements pour refus de remboursement, dont 60 % concernent un préjudice supérieur à 4.000 euros et pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros, les banques font croire aux consommateurs "qu'ils n'ont aucun droit au remboursement" et "les dupent sur l'étendue de leurs droits". "La méthode la plus répandue consiste à accuser les victimes de négligence. Un alibi qui n'est pas recevable et d'autant moins quand l'opération a été validée avec le seul SMS. Arrive en deuxième position le refus systématique de rembourser en cas d'authentification renforcée, sans que la banque n'apporte la preuve que son client est à l'origine du paiement. Au pied du podium, d'autres banques tentent de se justifier en indiquant que leur assurance refuse toute prise en charge", ce qui n'est pas un motif valable, dénonce UFC-Que Choisir dans un communiqué.

>> Notre service - Économisez jusqu’à 300 euros par an en testant notre comparateur de tarifs bancaires

Pour Raphaël Bartlomé, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'iPad d'Apple est le bon plan à ne pas rater de ces soldes d'été chez Amazon
Ce produit phare de l'été est de plus en plus cher
Salmonelles : attention, ces œufs de Leclerc et Cocci Market pourraient être contaminés
La fraude aux billets devrait être impossible pour le concert d’Ed Sheeran au Stade de France
Amazon : Ce smartphone Xiaomi est à moins de 185 euros pour une durée limitée

VIDÉO - Des militants climat bloquent l'entrée du FMI à Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles