La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 259,50
    +20,04 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Remaniement : de quels avantages vont bénéficier Jean Castex et les ministres sortants du gouvernement ?

Ils sont sur le départ : dans le sillage du Premier ministre Jean Castex, une partie importante des 42 ministres et secrétaires d’Etat du gouvernement vont faire les frais du remaniement que prépare Emmanuel Macron pour inaugurer son deuxième quinquennat. Pour mieux digérer la fin de l’aventure, les ex-membres du gouvernement ont droit à quelques menus avantages. Logiquement, le plus choyé est l’ancien locataire de Matignon.

Personnalité exposée de par ses fonctions passées, le chef du gouvernement sortant bénéficie d’un dispositif de protection policière coordonné par le Service de la protection du ministère de l’Intérieur (SDPL). En outre, il a droit, sur demande, à l’octroi d’un véhicule avec chauffeur (sans limite de durée) ainsi qu’à un secrétaire particulier dont la durée de mise à disposition a été limitée à dix ans - par un décret pris en septembre 2019 - à condition que ces mêmes avantages ne leur soient pas déjà octroyés dans le cadre d’une fonction élective ou d’un emploi public (mandat parlementaire, local…).

Les survivants de “l’enfer de Matignon” conservent également leur indemnité, 15.000 euros brut mensuels, durant les trois mois qui suivent le terme de leur mission. Jusqu’à la loi sur la transparence de la vie publique de 2013, la rémunération des anciens Premiers ministres était maintenue pendant six mois.

La perception de cette indemnité transitoire est toutefois soumise à deux conditions : l’ancien Premier ministre doit avoir remis sa déclaration de patrimoine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faute de personnel, une retraitée en béquilles aide le restaurant de son fils
Technologies de demain : la France n'a pas dit son dernier mot
Airbnb : cette faille juridique fait perdre la mairie de Paris face à des propriétaires dans l'illégalité
Le programme de Mélenchon est “dangereux”, selon François Bayrou
Prendre de l’aspirine en prévention d’un AVC ou d’un infarctus serait en fait dangereux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles