La bourse ferme dans 6 h 37 min
  • CAC 40

    6 128,87
    +55,52 (+0,91 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 581,65
    +48,48 (+1,37 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0586
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 840,90
    +10,60 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    20 220,90
    -173,32 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    466,90
    +13,00 (+2,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,47
    -0,15 (-0,14 %)
     
  • DAX

    13 323,33
    +205,20 (+1,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 269,17
    +60,36 (+0,84 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2314
    +0,0044 (+0,36 %)
     

Remaniement "dans les prochains jours", annonce la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire

AFP/Archives - Ludovic MARIN

Au micro de France Inter ce matin, la porte-parole du gouvernement a imputé la contre-performance de la coalition gouvernementale à une "lassitude" des Français, et annonce un remaniement dans les prochains jours. Avant une éventuelle dissolution de l'Assemblée nationale?

Ce dimanche 19 juin, le président de la République a reçu une gifle électorale, en perdant sa majorité absolue à l'Assemblée nationale. "Ensemble" - alliance composée des partis Renaissance, MoDem, Horizons et Agir notamment - a obtenu 245 des 577 sièges à l'Assemblée nationale à l'issue du second tour des élections législatives. Une contre-performance qui remet en cause le gouvernement. De quoi virer la Première ministre? "Elisabeth Borne est réélue, Elisabeth Borne a douze membres de son gouvernement réélus. Au moment où je vous parle, la question ne s’est pas posée et on verra dans les prochaines heures, a répondu la porte-parole du gouvernement. Mais au moment où je vous parle, la première ministre demeure une première ministre qui, elle, a eu le courage de se présenter aux urnes et n’a pas à faire des leçons sur les plateaux télé, (…) OK, j’entends les éditorialistes ce matin, mais ce qui compte, c’est que la première ministre, dans un moment extrêmement difficile, soit élue."

Remaniement, avant dissolution?

Toutefois, et devront, selon les consignes données par le président de la République, démissionner. A ce sujet, Olivia Grégoire a répondu qu’un remaniement aurait lieu "dans les prochains jours." "On n’a pas l’intention de laisser un gouvernement où il manque un certain nombre de postes, a-t-elle expliqué. Je pense que compte tenu de l’urgence à agir et de la détermination du président de la République et de la première ministre on parle ici en jours plutôt qu’en semaines."

Bien que la porte-parole a rejeté l'idée ce matin au micro de France Inter, que l'idée fait son chemin dans les rangs du président de la République. "'Cela donne un Parlement inutile et ingouvernable car ni les Nupes ni nous sommes en capacité de nouer des alliances pour atteindre 289 voix', juge un conseiller de l’exécutif, en estimant que M. Macron n’aurait d’autre choix que de 'dissoudre l’Assemblée nationale dans un an'", écrit le quotidien.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles