Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0039 (+0,37 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 640,93
    -3 693,41 (-6,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 231,93
    -77,79 (-5,94 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Remaniement, nomination de Gabriel Attal… François Bayrou dénonce une «démarche d'humiliation»

Antoine Gyori / Corbis via Getty image

Décidément, les débuts de Gabriel Attal à Matignon sont pour le moins compliqués. François Bayrou a fait savoir mercredi qu’il refusait d’entrer au gouvernement. «Le Premier ministre m’a proposé le ministère des Armées, mais la Défense est le secteur qui, dans la politique française, se porte le mieux à mes yeux», explique-t-il à l'AFP. «Il y avait deux domaines qui me paraissaient mériter un engagement plein : le ministère de l’Éducation, qui connaît aujourd’hui une crise de confiance qui vient de loin et que je croyais que l’on pouvait corriger. Mais de nombreuses discussions m’ont fait conclure à une différence d’approche sur la méthode à suivre qui me paraît rédhibitoire», a-t-il ajouté, l’autre domaine étant «le gouffre qui s’est creusé entre la province et Paris». Mais, «sans accord profond sur la politique à suivre, je ne pouvais pas accepter d’entrer au gouvernement».

Lors d’un dîner mercredi soir au ministère de l’Agriculture, dirigé par Marc Fesneau, proche de François Bayrou, le maire de Pau s'est montré très critique du nouvel exécutif, fustigeant devant un parterre de députés MoDem «une démarche d’humiliation qu’on nous impose», selon des propos retranscris par Le Monde. Même son de cloche ce jeudi. «Il y a le sentiment que certaines sensibilités de la majorité occupent l'espace», affirme François Bayrou au micro de franceinfo, évoquant un «déséquilibre politique» du gouvernement, trop orienté à droite à son goût. Il a néanmoins jugé que le fait de ne pas entrer au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Affaire des assistants d'eurodéputés Modem : le parquet va faire appel de la relaxe de François Bayrou
La grippe sévit plus que le Covid-19, notre carte de France par département
JO de Paris 2024 : de nouveaux billets mis en vente, y en aura-t-il pour tout le monde ?
«Le vrai défi est de trouver un nom qui dure», Nina Derai, présidente de Nomen
Piratage de 33 millions de numéros de sécurité sociale : que faire si votre compte a été piraté ?