La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 138,01
    -118,77 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Religion : « Je n’avais plus envie d’être compté avec eux »… Ils se sont fait débaptiser

Eloneo

Votre vie votre avis - Par conviction, par réaction à des positions qu’ils ne partagent pas ou à l’actualité, des Français utilisent leur droit à être « débaptisés ». Voici les témoignages de nos internautes apostats

« Je n’avais plus envie d’être compté avec eux. » Rémi Duval, trentenaire vivant aujourd’hui à Londres, a été baptisé en layette, comme beaucoup de Français. Non pratiquant, mais pas foncièrement anticlérical, cela ne lui faisait « ni chaud, ni froid » d’appartenir « passivement » à la grande communauté des catholiques Jusqu’à un jour de 2013 devant un reportage sur la Manif pour Tous. « Un évêque expliquait que la majorité des Français soutenait le mouvement puisque 70 % étaient baptisés », se souvient-il. Ce raccourci a été la goutte d’eau qui a fait déborder le bénitier. Pour lui et pour beaucoup d’autres par la suite. Avec son compagnon de l’époque, Rémi se renseigne « à titre personnel » sur une éventuelle façon de quitter officiellement le cercle. Ils découvrent qu’en vertu de la Loi sur le respect de la vie privée et en vertu du droit à l’oubli, il est possible de renier son baptême, de faire son apostasie. Il suffit théoriquement pour cela d’écrire au diocèse de son église de baptême.

Malgré le combat judiciaire d’un habitant de Caen, il n’est pas possible d’être totalement effacé d’un registre de baptême. Mais le diocèse doit indiquer en face du (...)

Lire la suite sur 20minutes

VIDÉO-Violences sexuelles dans l'Eglise : 11 évêques ou anciens évêques « mis en cause »