La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 999,55
    +122,58 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 256,11
    +114,63 (+0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1950
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 340,39
    +33,56 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    776,17
    -18,15 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    4 251,20
    +26,41 (+0,63 %)
     

Pour relancer la France, le député MoDem Jean-Joël Barrot prône des aides sur-mesure

·2 min de lecture

Mandaté par Matignon, le député MoDem Jean-Joël Barrot a sillonné le pays pour réfléchir aux meilleures aides post-crise. Verdict: il faut cibler. Rencontre.

Des treize déplacements qu'il a effectués en cinq mois dans les régions les plus touchées par la crise sanitaire, le député des Yvelines Jean-Noël Barrot en a retenu un tout particulièrement. Celui de Forbach, en Moselle, où le taux de chômage atteint des records. Là, un syndicaliste de qui avait connu son père Jacques, ministre du Travail sous Jacques Chirac à la fin des années 1990, lui a soufflé en pointant l'imposante cheminée de l'ancienne centrale à charbon de Saint-Avold: "Il faut faire tomber la tour, c'est le seul moyen de tourner la page et de marquer symboliquement la reconversion du site." Le député en a gardé une énergie et un optimisme sur la volonté des Français de faire repartir la machine économique après des mois de restrictions. "Il y a partout une envie de saisir l'opportunité des milliards d'argent public versés pour moderniser le tissu industriel", s'enthousiasme-t-il.

Jouer le fonds de solidarité…

Aller sur le terrain pour mesurer l'impact de la crise sanitaire, région par région, et en tirer des leçons sur le ciblage des aides publiques, c'est précisément la mission qu'a confiée Matignon à ce député MoDem de 38 ans, élu avec la vague macroniste de 2017. Ce 3 juin, il remettait ses premières conclusions à en martelant un message: le débranchement des aides comme la doivent prendre en compte les spécificités locales.

"Les effets de la pandémie sont très variables d'un territoire à l'autre et, par ricochet, sur toutes les entreprises quel que soit leur secteur, analyse-t-il, le coude posé sur les deux cahiers noircis de notes rapportés de son périple. Un vendeur de chaussures n'a pas du tout souffert de la même manière selon qu'il se trouvait dans les Alpes, en Maine-et-Loire ou près de Roissy."

C'est pour cette raison qu'il défend mordicus la proposition du ministère des Finances de soutenir, à partir de juin, les entreprises au prorata de la chute de leur chiffre d'affaires via le , et non plus par une aide d'un montant fixe ou calculée su[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles