La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 699,79
    -76,44 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Pour relancer son économie, la Chine baisse par surprise plusieurs taux

La Banque centrale chinoise a abaissé lundi 15 août plusieurs de ses taux directeurs pour soutenir une économie éprouvée par les restrictions anti-Covid et une crise de l'immobilier, après des indicateurs décevants en juillet. La deuxième économie mondiale avait connu en juin un rebond de l'activité après la levée de nombreuses restrictions sanitaires en particulier à Shanghai, la capitale économique, confinée durant deux mois au printemps. Mais cette reprise reste fragile et tributaire d'une politique sanitaire dite "zéro Covid", qui pèse sur l'économie avec des confinements et des mises à l'arrêt inopinées d'entreprises dès la découverte de cas positifs.

Pour soutenir l'activité, la Banque centrale a abaissé lundi de manière inattendue ses taux de refinancement des banques (Repo). Le taux à sept jours a été fixé à 2 % (contre 2,10 % auparavant), tandis que celui à un an est abaissé à 2,75 % (contre 2,85 %).L'objectif est d'accroître les liquidités pour les banques et in fine de les pousser à accorder davantage de crédits pour soutenir l'activité. "Il n'est toutefois pas certain que cela suffise", estime l'analyste Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics. L'"incertitude" causée par les restrictions anti-Covid et la "perte de confiance" dans le marché immobilier sont les principaux freins à la reprise, fait remarquer M. Evans-Pritchard.

D'autant que la Chine est confrontée ces dernières semaines à un rebond épidémique, certes limité en terme de cas mais qui touche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Londres, la City a perdu 14% de ses restaurants depuis la pandémie
Loiret : un restaurant renonce à son étoile Michelin
La Nasa veut mieux encadrer le tourisme spatial
"Au bord de la rupture", les pompiers réclament plus de moyens financiers
La Thaïlande veut attirer les télétravailleurs étrangers avec un visa de 10 ans